CONSTRUCTION DE PYRAMIDE ET DIAGRAMME

I-LA PYRAMIDE DES AGES

1-Pourquoi étudie la pyramide des âges

La pyramide des âges est un diagramme de synthèse donnant la répartition par âges et par sexes d’une population. Elle permet de voir d’éventuels déséquilibres entre hommes et femmes. Elle montre toute l’histoire d’une population durant environ un siècle et, en particulier, la répartition entre jeunes, adultes et personnes âgées, qui dépend de l’évolution de la natalité et de la mortalité. Une pyramide montre aussi les accidents qui ont affecté une population (famine, guerre, épidémie, etc.).

2-Comment la construire ?

Une pyramide des âges est constituée de deux parties :

  • d’un côté, la population masculine (à gauche) ;
  • de l’autre, la population féminine (à droite).

Deux axes l’organisent :

* l’axe vertical (axe des ordonnées) indique les différents âges de la population. Le zéro (0) correspond à l’année de référence. Les pyramides regroupent généralement les individus par tranches de 5 ans ou 10 ans ;

* l’axe horizontal (axe des abscisses) indique le nombre d’individus contenus dans chacune des tranches selon une échelle qui peut être exprimée soit en valeurs absolues c’est-à-dire les nombres d’individus (en milliers ou en millions, selon la taille de la population étudiée), soit en valeurs relatives, c’est-à-dire en pourcentages (la part de chaque tranche d’âge dans la population totale).

3-Comment la commenter ?

Le commentaire d’une pyramide des âges comprend la présentation, la description, l’explication et la conclusion.

* La présentation 

C’est une sorte d’introduction qui consiste à localiser le pays et l’année, à préciser les unités et à montrer l’utilité et la précision du document.

* La description 

C’est l’étape la plus importante car elle permet de comprendre les irrégularités. Il faut :

  • observer les proportions des jeunes (moins de 20 ans) qui constituent la base de la pyramide, des adultes (20 ans à moins de 60 ans) qui en forment le milieu et les personnes âgées (60 ans et plus) qui en constituent le sommet ;
  • montrer la symétrie ou la dissymétrie entre les hommes et les femmes, en dégageant les années où il y a déséquilibre entre le nombre des hommes et celui des femmes ;
  • montrer les saillants et les rentrants, c’est-à-dire les classes fournies et les classes creuses.

* L’explication

Dans l’explication, il est nécessaire de commencer par donner le type de population (incidences de l’évolution naturelle), le type de pyramide, le type de pays (pays développé ou pays en développement). Ensuite, il faut décrire le sommet, dire s’il est effilé, bombé, etc., décrire le milieu (surface des adultes) et enfin décrire la base.

Il faut toujours partir du général au particulier. Il faut décrire la dissymétrie entre les hommes et les femmes, notamment le rapport de masculinité, la mortalité maternelle, la surmortalité masculine. Il est important de montrer les causes de ces dissymétries : sex ratio à la naissance, espérance de vie plus élevée chez les femmes, les morts dues aux guerres, l’émigration masculine. L’explication doit prendre en compte les saillants et les rentrants : les saillants symétriques sont dus à une forte natalité de la tranche d’âge liée soit à une situation après-guerre, soit à une politique nataliste volontariste ; les rentrants ou creux peuvent être dus soit à une forte mortalité due à des épidémies, des calamités naturelles, des guerres, soit à, une chute brutale de la natalité causée par une politique de limitation ou une attitude spontanée des personnes en âge de procréer ou encore par une pénurie de jeunes parents.

* La conclusion

Il faut expliquer les perspectives d’avenir en évoquant les problèmes qui pourraient survenir au niveau de la population du territoire.

NB : Pour comparer deux pyramides des âges, il faut utiliser les pourcentages (%) comme unités (abscisses) et décrire de la même manière les ressemblances et les différences, et ensuite chercher à les expliquer.

II-LE DIAGRAMME TRIANGULAIRE

Appelé aussi diagramme à trois variables ou diagramme de Maslow, ce graphique ne peut représenter que la répartition d’une grandeur entre ses trois composantes.

1-Construction

Il faut :

– tracer un triangle équilatéral (3 côtés égaux) ;

graduer chaque côté du triangle de 0 à 100 %, en tournant dans le sens contraire aux aiguilles d’une montre (conseillé) ou dans le sens des aiguilles d’une montre : l’essentiel étant de respecter le sens de l’orientation

– pour chaque face, indiquer la composante représentée ;

– pour placer un point, tracer à partir du pourcentage à représenter une droite parallèlement à celle passant par le zéro (0) du sectur (ou une droite parallèle au côté précédent du triangle).

Le total des pourcentages étant égal à 100, les trois lignes se recoupent au même point. En pratique, il suffit donc d’en tracer deux pour obtenir le résultat.

NB : Le diagramme triangulaire peut servir pour la structure par âge. Dans ce cas, remplacer le secteur primaire par les personnes âgées, le secondaire par les adultes et le tertiaire par les jeunes.

2-Analyse

L’’analyse du diagramme se fait à partir de la situation des points à l’intérieur du triangle. En reliant les bornes 50 %, on obtient quatre triangles. Dans les trois triangles qui occupent les sommets du diagramme, une des trois composantes est prédominante. Les quantités sont égales au point d’intersection.

×