EUROPE : POPULATION

INTRODUCTION

L’Europe comprend un grand nombre de peuples. L’ensemble compte plus de 730 millions de personnes.

I-PEUPLEMENT

L’Europe est la partie la plus densément peuplée. La densité moyenne de 100 habitants au km2 témoigne de la forte concentration humaine que représente l’Europe. Le peuplement résulte d’une longue évolution c’est-à-dire de l’ère chrétienne jusqu’à la fin du XIXème siècle. La zone la plus peuplée forme une ceinture qui englobe la Grande Bretagne (236 hbts/km2), la Belgique (330 hbts/km2), les pays Bas (449 hbts/km2), l’Allemagne (229 hbts/km2). Dans les autres pays, la densité est relativement, faible. C’est le cas des pays scandinaves qui ont des densités très faibles (Norvège 13 hbts/km2). Le territoire est presque vide. C’est le cas également, des hautes terres de l’Ecosse, de l’ouest de l’Irlande, d’une grande partie de la France, de l’Espagne, de la zone interne de péninsule italienne qui ont connu un fort exode rural.

II-FAIBLE CROISSANCE DEMOGRAPHIQUE

La croissance démographique est réduite avec natalité et mortalité faibles. La fécondité européenne est la plus basse au monde et le renouvellement de la génération n’est pas assuré. Ainsi, la proportion des jeunes diminue (21% de moins de 15 ans), celle des personnes âgées augmente (13% de plus de 65 ans). Le vieillissement de la population européenne renforcé par l’allongement de l’espérance de vie est source d’inquiétude.

II-URBANISATION GENERALISEE

Le développement de l’industrie, des moyens de transport et des activités de service entraîne une croissance spectaculaire de la population urbaine ; L’espace urbain s’élargit considérablement et les villes comme capitales comme Paris, Londres se transforment en immenses agglomérations. Mais depuis une trentaine d’années, la population urbaine s’est fortement ralentie. IV-Langues et religions : Il existe une grande diversité de langues qui appartiennent à plusieurs familles. On distingue les langues romanes (français, espagnol, italien, portugais, roumain), les langues germaniques (allemand, anglais, néerlandais, danois, norvégien, suédois, islandais), les langues slaves ‘russe, ukrainien, biélorusse, tchèque, slovaque, bulgare, polonais, slovène, macédonien, serbo-croate). Elles appartiennent au groupe des langues indo-européennes. A la fin des années 1980, la grande majorité des Européens étaient des chrétiens. Néanmoins certaines régions sont déchristianisées, depuis longtemps. Les Catholiques romains sont le groupe le plus important (France, Espagne, Italie, Belgique, Pologne, Sud Allemagne). Les Protestants vivent en Europe centrale et septentrionale (Angleterre, Ecosse, nord Allemagne, Pays Bas, Scandinavie). Le troisième groupe est formé de chrétiens orthodoxes (Russie, Géorgie, Grèce, Bulgarie, Roumanie). Les habitants de l’Albanie et de la Turquie sont à majorité musulmane.

CONCLUSION

Aujourd’hui, l’Europe a une population dont la croissance démographique est très faible. Il s’y ajoute une augmentation de la population active qui se traduit par une montée du chômage.

×