LA CRISE ECONOMIQUE DES ANNEES 30

       INTRODUCTION

En 1929 une crise économique qui débute aux Etats-Unis, se répand dans le monde, particulièrement les pays industrialisés par divers mécanismes. Elle entraine divers conséquences.

I- LES CAUSES ET LES MECANISMES DE LA CRISE

Le déséquilibre du marché: aux Etats-Unis, la production industrielle augmente considérablement depuis 1922 à cause de la forte demande de l’Europe ruinée par la « Grande Guerre ». Or en 1927 l’Europe reconstruite achète moins qu’avant et les marchés se rétrécissent d’autant plus que la concurrence est vive entre les puissances capitalistes. Il se crée ainsi un décalage entre la production et la consommation.

Le déséquilibre financier : la prospérité des années 20 développe le crédit bancaire à la consommation mais aussi à la spéculation boursière. Le crédit à la spéculation boursière favorise l’envol des actions que les particuliers achètent pour revendre aussitôt et obtenir un profit. A partir de 1927, le lien entre le dynamisme de l’entreprise et la valeur de ses actions est rompu… Les entreprises s’affaiblissent alors que la valeur des actions en bourse augmente.

 Le krash boursier de Wall Street: le jeudi 24 octobre 1929 (ou « jeudi noir »), les cours baissent de 22% en quelques heures: c’est l’effondrement de la bourse (le krach). Les actions proposées sur le marché ne trouvent pas d’acheteurs : leur prix s’effondrent. La panique est générale : des millions de petits spéculateurs sont ruinés car les actions qu’ils ont achetées à crédit n’ont plus aucune valeur…

B-   Les mécanismes (aspects) de la crise

-La Grande Dépression aux Etats-Unis: la ruine des spéculateurs entraîne la faillite des banques et du système financierLa consommation diminue fortement (plus de crédit). De nombreuses entreprises font faillite et licencient: la crise est devenue économique.

La hausse spectaculaire du chômage jette des millions d’Américains dans la misèrela crise est devenue sociale.

-La crise devient mondiale: les banques américaines retirent leurs capitaux investis en Europe. Le RoyaumeUni est touché en 1931 et doit dévaluer la livre sterling En Allemagne, la production industrielle s’effondre ; le pays compte 6 millions de chômeurs en 1932. La France, dont l’économie est moins liée au commerce mondial, est touchée plus tardivement, à partir de 1932.

-La crise touche les autres continents: les difficultés économiques des pays industrialisés et  le recul du commerce mondial provoque la chute des prix des matières premières surtout agricoles (blé, coton, laine, café…) et donc étend la crise aux colonies et aux pays agricoles.

 Seule l’URSS échappe à la crise car et ses échanges sont très limités avec le reste du monde.

II-  LA MISE EN PLACE DE POLITIQUES DIRIGISTES POUR LUTTER CONTRE LA CRISE

A-  Aux États-Unis

Le président F. D. Roosevelt accroit les interventions de l’État, lance des programmes d’infrastructures pour lutter contre le chômage et relancer la croissance. Il entreprend d’assainir l’économie, dans le cadre du New Deal. Ces mesures permettent de restaurer la confiance. Progressivement, la dépression recule, mais c’est l’entrée en guerre des États-Unis, en 1941, qui permet de la supprimer totalement.

B-   Ailleurs

La France s’engage en 1934 dans une politique de déflation et de blocage des salaires des fonctionnaires. Mais l’échec de ces mesures provoque, en 1936, la victoire du Front populaire qui ne parvient pas à enrayer la crise économique et financière.

L’ Angleterre dévalue sa monnaie en 1931 et s’engage dans une politique protectionniste.

En Allemagne, le parti nazi promet aux chômeurs le retour de la croissance. Adolf Hitler mène, à partir de 1933, une politique d’industrialisation et de militarisation qui permet le retour à l’équilibre mais entraîne l’Europe dans la guerre.

Le Japon choisit la voie de la croissance industrielle dopée par la conquête de marchés extérieurs et les dépenses militaires.

CONCLUSION

La crise des années 30 a révélé les limites du capitalisme dérégulé. Les politiques anti-crises qu’elle provoque renforcent l’interventionnisme de l’Etat dans l’économie, entraine des tensions internationales liées au protectionnisme alors que le réarmement des dictatures fait planer la menace d’un second conflit mondial.

×