LA FERMENTATION : UN AUTRE MOYEN DE SE PROCURER DE L’ENERGIE

La respiration n’est pas la seule voie de dégradation des nutriments pour libérer de l’énergie. Les fermentations, dont les effets sont connus depuis très longtemps, assurent aussi cette transformation.

I-EXEMPLES DE FERMENTATION

1-Fermentation lactique

Expérience : deux récipients A et B contenant du lait frais sont chauffés jusqu’à ébullition. On les ferme et les laisse refroidir, puis on ajoute dans le récipient A une cuillerée de lait caillé.

Résultats : le lait du récipient A se coagule alors que le lait du récipient B reste intact.

Conclusion : la cuillerée de lait caillé a permis la coagulation du lait (fermentation du lait) dans le récipient A.

 

2-Fermentation alcoolique

Expérience :

Résultat : on observe l’apparition d’un dégagement gazeux qui trouble l’eau de chaux. Il s’agit du CO2.

 Conclusion : la levure de bière a provoqué la fermentation du glucose qui a produit de l’alcool.

 

II-CARACTERISSTIQUE DE LA FERMENTATION

1-Observation au microscope optique

Une goutte de lait montre au microscope des bactéries lactiques (microorganismes) responsables de la coagulation du lait ou de la fermentation lactique.

Dans une goutte de mélange (eau, glucose, levure de boulanger), on observe au microscope des microorganismes de forme ovale appelés levures de bière qui sont responsables de la fermentation alcoolique.

2-Interprétation

La fermentation est due à l’activité des microorganismes contenus dans les ferments. Les ferments sont des matières de conservation de microorganismes en état de vie ralenti. Exemple : levure de boulanger, ferment lactique.

Ces fermentations se déroulent en milieu anaérobie (absence de dioxygène) et produisent de l’énergie utilisée par les microorganismes pour leur survie et leur croissance.

III-COMPARAISON ENTRE RESPIRATION ET FERMENTATION

Tableau de comparaison entre respiration et fermentation

L’analyse de ce tableau montre que la respiration utilise du dioxygène, produit plus de l’énergie, dégage du dioxyde de carbone et a un meilleur rendement énergétique. La respiration se déroule en milieu aérobie tandis que la fermentation alcoolique et la fermentation lactique se déroulent en milieu anaérobie.

La différence des rendements énergétique est due au fait que lors de la respiration, le glucose est complètement dégradé en CO2 et H2O alors que lors des fermentations lactique et alcoolique, il reste à l’arrivé

e, respectivement, de l’acide lactique et de l’alcool contenant encore de l’énergie. Donc la respiration est une dégradation complète des molécules carbonées tandis que la fermentation est une dégradation incomplète des molécules carbonées.

CONCLUSION

les fermentations sont des dégradations incomplètes des molécules carbonées qui libèrent peu d’énergie. Elles représentent, comme la respiration des processus permettant de fournir de l’énergie.

×