LA PHRASE SIMPLE

A) Définition

Une phrase simple est une phrase indépendante.
Elle ne commence jamais par une conjonction (que / parce que / quand / si / etc.).

Exemples : 1. Je travaille dur.

Reste !

Il fait chaud.

B) Formation

La phrase simple peut avoir un sujet (1), un verbe (2), un complément d’objet direct (3).

Exemple :   1. Les étudiants (1) prennent (2) des notes (3).

La phrase simple, qui a un sujet, un verbe, et un complément d’objet direct,
peut aussi avoir d’autres compléments : un complément de temps (4), de lieu (5), de moyen (6), etc.

Exemple : 1. Les étudiants prennent des notes l’été (4) à Middlebury (5) avec leur ordinateur (6).

C) La phrase simple peut prendre quatre formes 

La phrase simple est affirmative.

La phrase simple est négative.
La phrase simple est interrogative.
La phrase simple est interro-négative.

1) La phrase simple est affirmative.

Exemple : Les étudiants (1) prennent (2) des notes (3) avec leur stylo (4).

L’ordre des mots dans la phrase :
Généralement, l’ordre des mots est le suivant :
Le sujet (1),
le verbe (2),
le complément d’objet direct (le cod) (3),
le complément d’une préposition (4).

2) La phrase simple est négative.

Exemple : Les étudiants ne prennent pas de notes.

L’ordre des mots dans la phrase :
Généralement, la négation entoure le verbe :
Le sujet, la 1ère partie de la négation (ne), le verbe, la 2ème partie de la négation (pas), et le reste de la phrase.

3) La phrase simple est interrogative.

A)  Avec « est-ce que » ; B. Sans « est-ce que » : l’inversion

Avec « est-ce que ».

Exemples :

Est-ce que les étudiants prennent des notes ?

Est-ce qu’ils prennent des notes ?

L’ordre des mots dans la phrase :
On commence la phrase avec « est-ce que » mais l’ordre des mots dans la phrase ne change pas.

B) Sans « est-ce que » : l’inversion.

Exemples : 1. Prennent-elles des notes ?

Les étudiantes prennent-elles des notes ?

L’ordre des mots dans la phrase :
Deux cas de figure : 1. Le sujet est un pronom, 2. Le sujet est un nom.

Le sujet est un pronom.
Le verbe et le sujet pronom sont inversés dans la phrase.

Le sujet est un nom.
Je commence avec le nom sujet et j’ai une inversion avec le pronom sujet.

La phrase simple est interro-négative.
A. Avec « est-ce que » ; B. Sans « est-ce que » : l’inversion

Avec « est-ce que ».

Exemples : 1. Est-ce que les étudiants ne prennent pas de notes ?

Est-ce qu’ils ne prennent pas de notes ?

L’ordre des mots dans la phrase :
On commence la phrase avec « est-ce que » mais l’ordre des mots dans la phrase ne change pas.

Sans « est-ce que » : l’inversion.

Exemples : 1. Ne prenez-vous pas de notes ?

Les étudiants ne prennent-ils pas de notes ?

L’ordre des mots dans la phrase :
Deux cas de figure : 1. Le sujet est un pronom, 2. Le sujet est un nom.

Le sujet est un pronom
Le verbe et le sujet pronom sont inversés dans la phrase et la négation entoure le verbe.

Le sujet est un nom
Je commence avec le nom sujet, j’ai une inversion avec le pronom sujet et la négation entoure le verbe.

D) Expansions de phrase

La phrase simple peut avoir un sujet qui est accompagné par d’autres mots.
Quand le sujet est modifié par d’autres mots, on parle d’une expansion du sujet.

Exemples :

Les meilleurs étudiants prennent des notes.

Travailleurs, intelligents et déterminés, les étudiants du niveau 300 prennent des notes.

Avec leur esprit éveillé, les étudiants prennent des notes.

Les étudiants à l’esprit éveillé prennent des notes.

Les étudiants qui ont un esprit éveillé prennent des notes.

Ayant un esprit éveillé, les étudiants prennent des notes.

La phrase simple peut avoir un cod qui est accompagné par d’autres mots.
Quand le cod est modifié par d’autres mots, on parle d’une expansion du cod.

Exemples : 1. Les étudiants prennent de bonnes notes.

Les étudiants prennent des notes qui leur serviront.

Les étudiants prennent des notes montrant leur compréhension.

La phrase simple peut avoir un verbe qui est modifié par d’autres mots.
Quand le verbe est modifié par d’autres mots, on parle d’une expansion du verbe.

Exemple :        1. Les étudiants apprennent constamment

×