LA PLANETE TERRE, UN VILLAGE ?

INTRODUCTION

A l’aube du 3e millénaire, l’espace mondial apparaît comme un système marqué par un véritable explosion des échanges de toutes natures. Cette mondialisation qui met en relations les différentes parties du monde ne profite cependant pas à tous les pays.
I-Définition
La mondialisation réside dans l’effacement relatif des frontières et dans la réduction des distances. Le développement des moyens de transport et des télécommunications a pour conséquences une plus grande proximité entre les différents points du globe : le monde s’est comme rétréci. C’est la raison pour laquelle on parte de village planétaire.

II-FACTEURS DE LA MONDIALISATION

1-essor des échanges internationaux
Avec la mondialisation, le commerce mondial a connu un essor fulgurant dû à la croissance de la demande liée à l’essor démographique, aux progrès technologiques dans le domaine des transports et surtout à l’action de l’OMC. Dans ce cadre la part des produits manufacturés s’accroît devant le recul des matières premières sous la domination de la triade capitaliste (USA, Europe Occidentale, Japon) qui contrôle 70% du commerce mondial contre 16% pour les Pays en Voie de Développement PVD.

2-La mobilité croissante des hommes

La mondialisation se traduit par une mobilité des hommes à travers les migrations et le tourisme .
Les migrations internationales ont connu une forte croissance passant de 75 millions en 1965 à 150 millions en 2002. Les flux dominants sont dirigés des Pays du Sud vers ceux du Nord. Les effets positifs notables (envoi de milliards de dollars et acquisition de savoir-faire) sont contrebalancés par les effets négatifs comme la fuite des cerveaux.
Le tourisme connaît également une grande ampleur avec des flux qui passent de 25 millions dans les années 50 à 750 millions en 2002. Les flux dominants sont entre PID qui sont à la fois émetteurs et récepteurs de touristes (80%). Dans les PVD, le tourisme crée des revenus et peut constituer une bonne part du PNB et alimente l’artisanat local. Mais son impact peut être aussi négatif avec les dérives du tourisme sexuel.

3-Les flux de capitaux et d’informations

La mondialisation du marché financier est intimement liée à la diffusion de l’information. La circulation des capitaux concerne plus les PID qui réalisent plus de 80% de la capitalisation boursière. Seuls 25% des IDE Investissements Directs Extérieurs se dirigent vers les pays pauvres.
Le marché de l’information est dominé par la Triade (CNN, Fox News) malgré l’affirmation de nouveaux groupes du Sud comme Al Jazirah. La couverture satellitaire de la planète laisse des espaces enclavés (Afrique, Asie Centrale). Internet a connu un essor spectaculaire depuis 15 ans avec un grand fossé entre le Nord et le Sud.

 III-LES DÉSÉQUILIBRES DE LA MONDIALISATIONS 

La mondialisation, processus d’intégration des différentes parties du monde, profite plus aux PID et constitue un facteur de croissance pour les économies industrielles. La Triade constitue le centre du monde et domine les grandes institutions internationales, et concentre l’essentiel de la richesse et des capitaux dans le monde. Elle domine également le commerce international dans le cadre des grands espaces comme l’ALENA, l’UE, etc. L’ouverture des marchés a permis aux multinationales d’investir partout dans le monde.
Par contre la mondialisation est un facteur de retard économique pour les pays du Sud, même si d’aucuns pensaient qu’elle pourrait permettre de réduire les inégalités entre le Nord et le Sud. Certains pays sont marginalisés dans le cadre de la mondialisation. Il s’agit surtout des PMA qui exportent surtout des produits primaires dont les prix sont fixés par les pays du Nord et importent des produits manufacturés. Ils sont obligés de recevoir l’Aide Publique au Développement.
Cependant les NPI ou Dragons de l’Asie et les pays émergents sont mieux lotis et reçoivent des investissements des pays riches et leur exportent des produits manufacturés (Chine,, Asie du Sud-est Mexique, Brésil). Les pays pétroliers fournissent du pétrole aux pays développés.
Aujourd’hui, le mouvement alter mondialiste essaie de proposer une autre alternative qui permettrait aux pays du Sud de profiter de la mondialisation tout en gardant leur identité culturelle.

 CONCLUSION

La mondialisation est un phénomène avec ses effets positifs surtout pour les pays du Nord et négatifs pour ceux du Sud. Elle a permis au Nord surtout les USA d’imposer leur système politique, économique et culturel. C’est la raison pour laquelle certains préfèrent parler d’occidentalisation ou d’américanisation plutôt que de mondialisation

×