LA RÉVOLUTION INDUSTRIELLE: GENÈSE FORMES ET MANIFESTATIONS

Entre 1850 et 1940, l’Europe puis d’autres pays comme les États-Unis et le Japon connaissent une formidable croissance économique grâce à l’industrialisation de leur économie. Ce phénomène, fondé sur deux révolutions industrielles importantes a entraîné la transformation de la société.

I-LES DÉBUTS DE LA RÉVOLUTION INDUSTRIELLE

1-La société préindustrielle

La société préindustrielle occidentale était encore largement féodale, et presque exclusivement agricole. Jusqu’au XVIII, l’Europe connaissait un certain développement économique mais était souvent frappé par des crises ; épidémies, guerres, disettes. Le tissu industriel était assez faible, les manufactures existantes étaient des propriétés royales. L’économie de marché est faible, l’agriculture et l’artisanat constituent les bases de l’économie traditionnelle de l’Europe préindustrielle. La société est caractérisée par le système féodal. L’accroissement démographique est assez faible, de l’ordre de 0,14% à cause d’un fort taux de mortalité qui jugule l’importance de la natalité.

2-La Genèse de la révolution: rupture avec le passé

C’est à la fin du XVIII° siècle que commence en Grande Bretagne (qui était en avance)  la révolution industrielle fondée sur l’association du charbon et de la machine à vapeur. On entre dans une nouvelle ère industrielle marquée par des innovations techniques et technologique et le machinisme industriel. Dans tous les domaines, on note des progrès: la lumière, le téléphone, la photographie, les rayons x…

Cette période marque aussi la naissance du capitalisme (système économique basé sur la propriété privée des moyens de production, libre entreprise et recherche du profit). Acceptation de l’économie de marché favorisée par une stabilité politique et sociale (pas de guerres).

La création d’instituts universitaires et de laboratoires, le développement de la recherche grâce aux aides financières. Elle prend naissance en Grande Bretagne et se propage dans toute l’Europe et au de là. Les premiers espaces à s’être industrialisés sont la Grande-Bretagne à la fin du XVIIIe siècle, puis la France au début du XIXe siècle. L’Allemagne et les États-Unis, quant à eux, se sont industrialisés à partir du milieu du XIXe. Le Japon à partir de 1868 puis la Russie à la fin du XIXe : ce sont des pays de la deuxième vague. La première révolution industrielle s’est surtout intéressée aux pays charbonnier.

II-LES FORMES DE LA RÉVOLUTION INDUSTRIELLE

La révolution industrielle aura des impacts sur tous les plans: industriel, agriculture, transport. La révolution industrielle se fait en plusieurs étapes et touche les différentes régions de l’Europe à des moments différents.

La première étape: la première révolution a été possible grâce au revenus tirés de l’agriculture et du commerce et repose sur le charbon, la machine à vapeur (James Watt en 1782), de nouvelles techniques dans l’industrie textile et métallurgique.  Elle est dite «paléo technique» selon l’expression de Lewis Mumford (l’ère de la houille).

Elle se manifeste par une demande croissante en en fonte, l’acier et le charbon comme principales matières premières. La deuxième étape: Elle commence vers 1880 et repose sur des nouvelles sources d’énergie, le pétrole et l’électricité. C’est aussi l’époque du développement de l’automobile, de la chimie…. La mécanisation du travail s’intensifie dans tous les pays développés.

III-LES MANIFESTATIONS DE LA RÉVOLUTION INDUSTRIELLE

1-Les progrès scientifiques

En physique et en chimie: la théorie électromagnétique de la lumière avancée par Faraday (1971-1867) fut confirmée en 1887 par Hertz. L’utilisation des ondes hertziennes rendit possible la télégraphie sans fil, et la téléphonie sans fil. L’allemand Röntgen (1845-1923) découvre les Rayons X en 1895, facilitant l’invention de la radiographie.  L’Allemand Einstein élabore la théorie de la relativité (1905). Le français  pasteur (1822-1895) jette les bases de la microbiologie.

2-Le développement technique

La révolution industrielle est le fait de la découverte de nombreuses innovations et progrès scientifiques qui ont favorisé l’industrialisation. La révolution industrielle a pu apparaître comme une véritable rupture au niveau des techniques grâce à l’importance des innovations. On note le développement de la sidérurgie, de l’industrie du textile, va de pair avec l’augmentation de la production de charbon. L’invention du moteur à explosion par les allemands Nikolaus August Otto (1832-1891) et Gottlied Daimler (1834-1900). Avec le pétrole, l’automobile et l’avion sont mis eu point.

3-Une révolution des transports

La révolution industrielle, particulièrement dans sa première phase, s’appuie des bateaux à vapeur (Cargos et Paquebots)  avec les Steamer (navire à coque métallique) qui remplacent les voiliers. Des échanges maritimes se développent avec le percement des canaux de Suez (1869) et de Panama (1914) qui réduit les distances parcourues. Le chemin de fer poursuit son expansion. La traction des wagons n’est plus assurée par des chevaux mais par des machines à vapeur. La vitesse et l’importance des charges transportées à des coûts relativement bas sont d’un grand atout. En1914, le maillage des lignes ferroviaires couvre l’Europe Industrialisées. Le transsibérien qui relie Moscou à Vladivostok  sur 6045 km, est achevé en 1904.

Impacts: raccourcissement des distances avec les avions de ligne pour le courrier, le télégraphe électrique (première ligne Angleterre –France en 1850), le téléphone (première installation à Berlin en 1877) la radio (inventée en 1899).

Cela se traduit par le développement des échangent avec l’émergence de l’économie de marché et la naissance du capitalisme.

×