La TERRE,UNE PLANETE DU SYSTEME SOLAIRE

INTRODUCTION

Le système solaire est une petite partie de l’univers constitué de plus d’un milliard de galaxies. Il est constitué d’une étoile (le soleil) autour de laquelle gravitent neuf planètes dont la Terre qui reçoit lumière et énergie du soleil.

I-ETUDE DE SITUATION

La Terre est une planète ellipsoïdale proche du soleil. Ses dimensions sont :

  • circonférence : 40 000 km
  • superficie : 510 000 000 km²
  • diamètre équatorial : environ 12756 km
  • diamètre polaire : environ 12713 km

La rotondité n’est pas parfaite car elle est légèrement aux aplatie aux pôles et gonflée à l’équateur. La planète est formée de terres (29%) et d’océans (71%). Les principaux océans sont : l’océan Atlantique, Pacifique, Indien, Arctique.

Avec ces dimensions, la Terre semble gigantesque ; pourtant elle n’est qu’une petite partie de l’univers (cosmos). Elle n’est pas le centre du monde comme on le croyait jadis.

II-PLACE DE LA TERRE DANS LE SYSTÈME SOLAIRE

1-Définition du système solaire

Le soleil est un astre qui diffuse lumière et chaleur : c’est une étoile. Il forme avec les huit (8) autres astres éteints (Mercure Vénus, Terre Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune) qui tournent autour de lui le système solaire.

Dans l’univers, le système solaire est un petit élément qui existe à côté d’autres systèmes groupés en milliards d’étoiles : les galaxies. Notre système solaire appartient à la galaxie de la Voie Lactée qui comprend 200 milliards d’étoiles dont le Soleil notre étoile.

L’univers dans sa partie visible comprend 100 milliards de galaxies.

Pour expliquer l’origine de ces étoiles et de ces planètes, les astrophysiciens s’appuient sur la théorie du Big Bang, cette grande explosion qui a eu lieu il y a 15 milliards d’années pour donner naissance à ces corps célestes, et a déclenché la formation de l’univers dont l’expansion se poursuit encore.

Notre système solaire se serait formé il y a 4,6 milliards d’années à partir de gaz et de matières issus du Big Bang qui se serait condensés dans un mouvement tourbillonnaire pour donner naissance au soleil et aux huit planètes.

L’immensité de l’univers est telle que les distances sont mesurées en années-lumière.

A la vitesse de 300 000 km/s, une année-lumière = 10 000 milliards de km.

2-Position de la Terre dans le système solaire

Par sa position la Terre est la troisième planète du système solaire. Elle a un satellite naturel (la Lune) et s’intercale entre Vénus et Mars. La Terre fait parties des planètes rocheuses (intérieures ou telluriques) par opposition aux planètes gazeuses (extérieures).

III-INFLUENCE DU SOLEIL SUR LA TERRE

Dans le cosmos, la Terre effectue deux mouvements simultanés : un mouvement de rotation (sur elle-même en 23h56mn04s) et un mouvement de révolution en orbite (autour du soleil).

En outre, c’est le soleil qui fournit à la Terre l’essentiel de son approvisionnement en énergie.

1-La rotation de la Terre

La rotation est le mouvement que la Terre effectue sur elle-même d’ouest en est. Ce mouvement rythme le jour et la nuit. En effet chaque partie de la Terre passe successivement de l’ombre à la lumière.

Le mouvement apparent du soleil permet aussi de déterminer les quatre points cardinaux.

2-La révolution de la Terre

La Terre tourne autour du soleil en 365 jours et ¼. Ce mouvement est appelé révolution.

Du fait de l’inclinaison des pôles sur le plan de l’Ecliptique, nous avons une alternance des saisons. La durée du jour ou de la nuit varie selon qu’on est en solstice ou en équinoxe.

Aux équinoxes de printemps et d’automne, le jour est égal à la nuit. Le soleil à midi est à cheval sur l’équateur.

Aux solstices d’été et d’hiver, le soleil est alternativement à cheval sur le tropique du Cancer au nord et le tropique du Capricorne au sud. Les pôles passent du jour polaire à la nuit polaire de 6 mois chacun. Les situations s’inversent d’un hémisphère à l’autre. En fait pendant le solstice d’hiver (21 Décembre), la nuit est plus longue que le jour alors qu’au solstice d’été, le jour est plus long que la nuit.

3-Le soleil, une source d’énergie pour la Terre

Le soleil est une étoile de 1 392 000km de diamètre dont la température est de 15 millions de degrés au centre et de 6000 degrés en surface avec une « atmosphère en 3 couches (photosphère, chromosphère et couronne à travers lesquelles se déploie la radiation.

Le soleil est l’étoile la plus proche de la Terre (environ 150 millions de km de distance). Malgré cela, la Terre ne reçoit qu’une très faible partie de l’énergie solaire (les 2 milliardièmes), mais cela constitue une quantité d’énergie considérable (16000 fois l’énergie consommée sur la Terre). Ainsi le soleil fournit à la Terre l’essentiel de son approvisionnement en énergie

  • L’atmosphère: c’est une enveloppe gazeuse qui entoure la Terre sur une épaisseur de 1000 Elle est organisée en quatre grandes couches : la troposphère, la stratosphère, la mésosphère, la thermosphère ou ionosphère, suivie de la haute atmosphère. L’atmosphère filtre les rayons solaires grâce à sa couche d’ozone qui constitue un bouclier thermique protégeant la Terre contre les rayons ultraviolets. Elle joue également le rôle de régulateur thermique.
  • Le bilan du rayonnement ou bilan radiatif: le rayonnement solaire est le processus de diffusion de la constante solaire filtrée par l’ozone (O3).

C.S. = Constante solaire

Il se déploie selon quatre mécanismes dans la troposphère :

  • la réflexion : renvoi automatique de l’énergie selon l’albédo des corps
  • la diffusion : mini-réflexion qui diffuse l’énergie dans la troposphère.
  • l’absorption : accumulation de l’énergie qui entretient la chaleur.
  • le rayonnement terrestre : restitution de l’énergie reçue dans un rayonnement infrarouge nocturne.

Le bilan radiatif global est toujours équilibré car la Terre restitue autant d’énergie qu’elle n’en reçoit. Cela permet le maintien d’une température moyenne à peu près constante sur la Terre (15°).

Si le bilan est globalement équilibré, il est cependant inégal à la surface de la Terre. Certaines régions perdent plus d’énergie qu’elles n’en reçoivent, d’autres en absorbent plus qu’elles n’en restituent dans l’espace. Le bilan radiatif varie en fonction de la latitude, de la nébulosité, de l’albédo.

Ce bilan radiatif inégal est à l’origine de l’existence de trois zones climatiques (chaude, tempérée, froide) et de plusieurs milieux naturels contrastés avec une multitude de paysages végétaux (forêt, savane, steppe, garrigue…).

En outre, le soleil est également le moteur de la photosynthèse chlorophyllienne qui assure la croissance des plantes par la production de la biomasse végétale, premier maillon de toutes les chaînes alimentaires.

Enfin les végétaux qui absorbent du CO2 dégagent 10 à 20 fois plus d’O2 qui assure la purification de l’air et la respiration de tous les êtres vivants

CONCLUSION

La Terre est une planète qui tourne autour du soleil. Si la Terre est la seule planète qui porte la vie, le soleil en est la source. La vitalité de la Terre se traduit par une grande variété de ressources potentielles.

×