STRUCTURE DES MUSCLES SQUELETTIQUES

INTRODUCTION

Chez l’homme, les muscles occupent entre 45 et 50% de la masse corporelle totale. Il existe trois types de muscles :

  • les muscles squelettiques striés rattachés aux os, permettant les mouvements et qui sont sous le contrôle du système nerveux central.
  • les muscles lisses et le muscle cardiaque qui sont sous le contrôle du système nerveux végétatif (orthosympathique ou parasympathique).

Leur mode fonctionnement est le même et consiste à transformer l’effet d’une stimulation en une contraction, c’est à dire transformer une énergie chimique en une énergie mécanique.

I-STRUCTURE MICROSCOPIQUE DES MUSCLES 

A l’œil nu le muscle présente un ventre terminé par des tendons. En coupe transversale on voit un tissu conjonctif entourant des lots de fibres musculaires ou cellules musculaires, des vaisseaux sanguins et des nerfs.

II-STRUCTURE MICROSCOPIQUE

1-Observation au microscope optique

Au microscope optique la fibre musculaire est une cellule géante (4 à 5 cm de long) plurinucléée (syncitium) limitée par une membrane plasmique appelée, le sarcolemme, qui délimite un cytoplasme appelé sarcoplasme. Le sarcoplasme est parcouru par de fins filaments appelés myofibrilles constituées d’une alternance régulière de bandes claires et sombres situées au même niveau d’une myofibrille à l’autre.

Les bandes claires appelées bande I (bande isotrope) présentent à leur milieu un trait fin, la strie Z. Les bandes sombres ou bandes A (bandes anisotropes) contiennent au milieu une bande claire, la bande H. Deux stries Z successives d’une myofibrille délimitent une unité appelée sarcomère, formée d’une bande sombre encadrée de deux demi-bandes claires.

2-Observation au microscope électronique

Au microscope électronique chaque myofibrille apparait formée de deux types de filaments de nature protéiques :

  • Des filaments fins de 50 Å de diamètre constitués d’actine.
  • Des filaments épais de 160 Å de diamètre constitués de myosine.

Les bandes claires sont constituées uniquement de filaments d’actine qui se fixent à la strie Z, les bandes sombres sont constituées de filaments d’actine et de myosine et les bandes H n’ont que des filaments de myosine.

En plus de ses éléments caractéristiques, la fibre musculaire contient un réticulum sarcoplasmique très abondant accumulant des ions Ca2+, de nombreuses mitochondries, du glycogène et toutes les caractéristiques de la cellule animale.

III-NOTION D'UNITÉ MOTRICE

Une fibre nerveuse (neurone) innerve plusieurs fibres musculaires. On appelle unité motrice l’ensemble neurone et les fibres musculaires qu’il innerve. La jonction entre une fibre nerveuse et une fibre musculaire est appelée jonction neuromusculaire ou plaque motrice. Au microscope électronique le contact entre la fibre nerveuse et la fibre musculaire présente de nombreux replis constituant l’appareil sous-neuronal.

IV-COMMANDE NERVEUSE

L’arrivée de l’influx nerveux conduit par le nerf au niveau de la plaque motrice entraine une libération d’acétylcholine qui traverse la fente synaptique pour se fixer sur des récepteurs spécifiques du sarcolemme. Il se produit une forte entrée de Na+ provoquant une dépolarisation, point de départ d’un potentiel d’action, le potentiel d’action musculaire (PAM) qui se propage le long des fibres musculaires innervées, entrainant leur contraction.

Le nombre de fibres musculaires qui se contracte dépend du nombre de neurones qui transporte l’influx nerveux. L’augmentation progressive de l’amplitude de la secousse musculaire est due à un recrutement progressif des unités motrices. La contraction maximale correspond à un recrutement de toutes les unités motrices.

Comme la fibre nerveuse, la fibre musculaire répond à la loi du tout ou rien, alors que le muscle répond au phénomène de recrutement.

 QUIZ
0%

Quels sont les 2 types de muscles qu'on retrouve dans le corps humain ?

Correct! Wrong!

Parmi les propositions suivantes relatives aux filaments fins du sarcomère des cellules musculaires striées squelettiques, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) :

Correct! Wrong!

Parmi les propositions suivantes relatives à la jonction neuro-musculaire du muscle strié squelettique, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) :

Correct! Wrong!

Parmi les propositions suivantes relatives aux muscles striés squelettiques, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) :

Correct! Wrong!

Parmi les propositions suivantes relatives au tissu myocardique, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) :

Please select 3 correct answers

Correct! Wrong!

Parmi les propositions suivantes relatives aux cellules musculaires lisses, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) :

Please select 2 correct answers

Correct! Wrong!

Parmi les propositions suivantes relatives aux dendrites des cellules nerveuses, laquelle (lesquelles) est (sont) exacte(s) :

Please select 4 correct answers

Correct! Wrong!

×