LE DISCOUR INDIRECT ; REPORTED SPEECH

FORMATION

On emploie le discours indirect lorsqu’on rapporte les paroles ou les pensées de quelqu’un sans les citer directement. Après un verbe au prétérit comme “said”, “told”, “thought”, “knew”, les temps se transforment généralement.

Discours Direct Discours Indirect
1. “I am happy.” He said (that) he was happy.
2. “We often play football.” He said (that) they often played football.
3. “I have three dogs.” She said (that) she had three dogs.
4. “I’m waiting.” She said (that) she was waiting.
5. “I forgot”. He said (that) he had forgotten.
6. “I have seen you before”. I thought (that) I had seen him before.
8. “They will help us”. I said (that) they would help us.
9. “I can swim”. I told her (that) I could swim.
I told her (that) I could swim. He thought (that) it might rain.

Remarque:

Les verbes gardent la même forme (simple ou progressive).
On dit: “He told me that”… plutôt que “He said to me that”…
La conjonction “that” (= que) est souvent sous-entendue dans un style familier.
“Can” et “May” se transforment en “Could” et “Might”, les autres modaux ne changent pas, dans la plupart des cas.
Après un verbe au présent, les temps ne changent pas:

Lorsqu’on passe du discours direct au discours indirect, il faut penser à modifier les expressions de temps telles que:
yesterday —>the day before (la veille)
ago —> before (avant/ auparavant)
last week —> the week before (la semaine précédente)
tomorrow —> the following day (le jour suivant)
next month —> the following month (le mois prochain)
De plus, on garde le prétérit au discours indirect lorsqu’il exprime une habitude dans le passé:
“I used to go to the swimming-pool”, she said. —> She said that she used to go to the swimming-pool.
“I often went there”, he said. —> He said that he often went there.
Quant à l’impératif, il devient au discours indirect une phrase infinitive (TO + Verbe):
“Stop the car”, he told me. —> He told me to stop the car.
Attention à l’ordre des mots et à la forme du verbe dans les interrogations indirectes. Le sujet précède toujours le verbe. Il n’y a pas de do/did.

Notez qu’il n’y a pas de point d’interrogation dans les interrogations indirectes sauf si le verbe principal est lui-même interrogatif, comme dans le dernier exemple ci-dessus.

les pronoms, les déterminants et les adverbes du discours indirect sont souvent différents de ceux du discours direct:

×