LE PLUS QUE PARFAIT DU SUBJONCTIF

A. Emploi du subjonctif plus-que-parfait

Le subjonctif plus-que-parfait exprime une action incertaine, supposée réalisée au moment où le locuteur s’exprimait. Le subjonctif plus-que-parfait est surtout employé en littérature.
Exemple : Je ne pensais pas qu’il eût rendu ses devoirs à l’heure.

Remarque : quand on emploie le subjonctif plus-que-parfait dans une proposition subordonnée, alors le verbe de la proposition principale est à l’imparfait de l’indicatif.

B. Construction du subjonctif plus-que-parfait

Le subjonctif plus que parfait est un temps composé : on utilise le subjonctif imparfait des auxiliaires être ou avoir et le participe passé du verbe à conjuguer.
Exemples : 
– Il fallait qu’ils fussent partis avant midi.
– Je doutais qu’ils eussent écrit ces lettres.

Pronom + Auxiliaire avoir OU Auxiliaire être + Participe passé
que j’ / je eusse fusse
que tu eusses fusses
qu’il / elle / on eût fût
que nous eussions fussions
que vous eussiez fussiez
qu’ils / elles eussent fussent
×