LE SYSTÈME IMMUNITAIRE

Les réactions de défense immunitaire visent à éliminer tout élément étranger pénétrant dans l’organisme. Ces réactions de défense font intervenir différents organes et cellules qui constituent le système immunitaire.

I-LES ORGANES DU SYSTÈME IMMUNITAIRE

L’analyse des documents 1 et 2 permet de relever quelques organes du système immunitaire qui sont : les ganglions et la moelle osseuse.

Les différents organes du système immunitaire sont :

  • Les organes lymphoïdes primaires ou centraux : la moelle osseuse (ou moelle rouge des os) et le thymus qui sont les lieux de fabrication des cellules du système immunitaire.
  • Les organes lymphoïdes secondaires ou périphériques : amygdales, rates et les ganglions (aisselle, cou, abdominaux, aine) où les cellules du système immunitaire s’accumulent et réagissent à une éventuelle infection.

Les organes du système immunitaire sont reliés entre eux par le sang et la lymphe qui constituent le milieu intérieur, espace d’expression du système immunitaire.

II-LES CELLULES DU SYSTÈME IMMUNITAIRE

Les cellules du système immunitaire sont les leucocytes (polynucléaires, monocytes, lymphocytes).

1-Comparaison du nombre de leucocytes chez un individu sain et un malade

Le tableau 1 montre que le nombre de leucocytes est plus élevé chez le malade. Cette augmentation est liée à la mise en alerte des systèmes de défense de l’organisme dont les acteurs principaux sont les leucocytes.

2-Les différents types de leucocytes et leurs rôles

Les polynucléaires et les macrophages assurent la phagocytose. Les macrophages sont issus de la transformation des monocytes.

Les lymphocytes B produisent des anticorps et les lymphocytes T détruisent les cellules infectées par contact direct.

III-FONCTIONNEMENT DU SYSTÈME IMMUNITAIRE

Le système immunitaire a un fonctionnement complexe et coordonné :

  • des cellules réceptrices captent des informations relatives à l’antigène (macrophages après phagocytose) ;
  • l’information est transmise à des cellules effectrices qui agissent par médiation humorale (avec production d’anticorps) ou par médiation cellulaire (phagocytose ou destruction (lyse) des cellules).

Remarque : pour toute réponse spécifique, hormonale ou cellulaire, certains lymphocytes gardent en mémoire la nature de l’antigène agresseur.

CONCLUSION

Les différentes cellules du système immunitaire (leucocytes) coopèrent afin d’assurer un bon fonctionnement du mécanisme de défense. La réponse est directement réalisée par des cellules (médiation cellulaire) ou par l’intermédiaire d’anticorps (médiation humorale).

 

×