LES ALIMENTS CHEZ L’ESPACE HUMAINE

La classification des aliments

1.Les critères de classification des aliments

 Les peuvent être classés selon leur origine, leur composition et leur fonction.

2.La classification des aliments

a-Suivant l’origine

Les aliments chez l’homme peuvent être d’origine végétale, animale ou

minérale.

b-Suivant la composition

La plupart de nos aliments sont des mélanges de plusieurs substances. On dit que ce sont des aliments composés. Des expériences permettent d’identifier leurs constituants appelés aliments simples.

On distingue en effet, d’après leur composition chimique, cinq groupes d’aliments simples :

  • Les glucides (amidon, lactose, glucose)
  • Les protides (gluten, albumine, caséine)
  • Les lipides (matières grasses)
  • L’eau
  • Les sels minéraux.

Les trois premiers, riches en carbone, peuvent brûler dans l’air : ce sont des composants organiques ; les deux autres qui ne brûlent pas dans l’air sont des composants minéraux.

c-La fonction

Les différents aliments doivent satisfaire les besoins de l’organisme.

Les lipides et les glucides fournissent les nutriments énergétiques tandis que les protides apportent les nutriments bâtisseurs.les nutriments fonctionnels  (les vitamines) doivent obligatoirement se trouver dans l’alimentation car notre organisme ne sait pas les synthétiser.

II- La mise en évidence de la composition chimique des aliments : exemple du lait

1.Mise en évidence des glucides

Protocole expérimental

Si on ajoute quelques gouttes d’acide acétique dans du lait, il se coagule aussitôt. On peut alors séparer la partie coagulé (la caséine) du petit lait en filtrant.

On prélève du petit lait qu’on met dans un tube à essai et on y ajoute quelques gouttes de soude et de liqueur de Fehling.

  • Analyse des résultats

Après chauffage, on voit apparaitre un précipité rouge brique.

Ce résultat est obtenu avec de l’eau glucosé (eau mélangé avec du glucose qui est un sucre réducteur).

Mais si on réalise cette même expérience avec de l’eau distillée, on n’obtient pas de précipité rouge brique.

  • Interprétation

Le lait contient donc  un sucre réducteur : le lactose qui est un  glucide.

2.Mise en évidence des lipides

Lorsqu’on laisse reposer du lait entier  frais dans un récipient quelques heures, une crème se forme à la surface. Cette crème laisse une tache translucide sur le papier qui ne disparaît pas à la chaleur.

La crème du lait est constituée de matières grasses ou lipide

3.Mise en évidence des protides.

a-Réaction xanthoprotéique.

Si on verse de l’acide nitrique sur de la caséine elle devient jaune quand on chauffe. Après rinçage à l’eau, on ajoute une solution d’ammoniaque. La coloration de la caséine vire à l’orange.

b-Réaction du biuret.

Une solution de sulfate de cuivre colore la caséine en bleu. Cette teinte vire au violet si, après lavage à l’eau, on ajoute de la soude.

c-Conclusion

On obtient les mêmes réactions caractéristiques de coloration avec l’albumine d’œuf.

La caséine contient donc des protides.

4.Mise en évidence des sels minéraux.

a-Mise en évidence des chlorures.

Dans un tube contenant du petit lait, on verse quelques gouttes de nitrate d’argent. On observe un précipité blanc de chlorure d’argent qui noircit à la lumière.

La même expérience réalisée avec une solution de Na Cl donne le même résultat.

Ceci prouve la présence de chlorure dans le lait.

b-Mise en évidence du calcium.

Si on verse dans un tube contenant du petit lait quelques gouttes d’oxalate d’ammonium, on obtient un précipité blanc d’oxalate de calcium.

Le même résultat est obtenu avec le chlorure de calcium.

Le lait contient donc du calcium.

III-La diversité alimentaire chez l’Homme

 Selon les régions, l’alimentation humaine varie considérablement.

Parmi les bases de cette diversité, on peut citer notamment :

  • la nature des productions locales, elles – mêmes fonction du sol, du climat ou des techniques de culture.
  • Les habitudes alimentaires familiales
  • Les coutumes régionales, la religion et la civilisation
  • L’amélioration des transports qui favorisent, par exemple, l’importation de produits étrangers.
×