LES CIVILISATIONS PALÉOLITHIQUES

INTRODUCTION

Le paléolithique (expression inventée par le naturaliste et politicien britannique John Lubbock en 1865), du grec « palaïos » (« ancien ») et de « lithos » (« pierre »), est la période la plus ancienne et la plus longue de la préhistoire caractérisée par l’industrie de la pierre taillée. Le paléolithique va des origines de l’homme à 10 000 ans av. J.-C. Ses grandes divisions sont : le paléolithique archaïque, le paléolithique inférieur, le paléolithique moyen, le paléolithique supérieur et l’épipaléolithique. Le paléolithique est une période de rupture dans laquelle l’Homme a connu des transformations progressives pour se séparer définitivement de l’animal.

I- EVOLUTION DES TECHNIQUES DU PALEOLITHIQE

Les grandes divisions et les faits de civilisations du paléolithique

1- L’outillag

Le paléolithique, représenté par environ 99 % des vestiges du monde, fondés sur les caractéristiques de l’industrie lithique (outils de pierre taillée) et osseuse (outils, éléments de parure, os gravés). L’outillage dépend essentiellement de la pierre comme outil de base pour fabriquer les outils de bois, d’os, de cornes, etc. L’outillage comprend des galets aménagés, des bifaces, des grattoirs, des racloirs, des perçoirs.

2- L’armement

L’armement a surtout servi à la chasse car la guerre au sens moderne du terme ne semble pas avoir joué un grand rôle au paléolithique. Les premières armes sont des pointes de silex, des épieux (gros bâtons) et quelques pointes en os. Au paléolithique supérieur, le harpon a fait son apparition.

3- Le feu

L’utilisation du feu est attribuée à l’homo erectus. L’homme allume soit par friction (frottement) soit par percussion (choc). Le feu était destiné à l’éclairage, à la cuisson des aliments, au réchauffement, à éloigner les bêtes féroces et à affoler le gibier pendant la chasse. Cependant, il y a une polémique concernant l’origine de l’usage du feu. Certains la trouvent en Asie et en Europe tandis d’autres la situent en Afrique où les preuves seraient plus tardives.

II. LA VIE ECONOMIQUE AU PALEOLITHIQUE

Elle tournait autour de la chasse, de la pêche et de la cueillette.

1-La chasse

C’est une activité humaine très ancienne. Les hommes sont chargés d’abattre les animaux, les femmes de préparer et de fumer les peaux. Les techniques de chasse sont variées : armes de jet, lances à la main, utilisation du feu pour affoler le gibier et de pièges divers (fosses recouvertes de branchages et de feuilles d’arbres, par exemple).

2- La pêche

Dans les premiers temps du paléolithique, la pêche se faisait essentiellement à l’épieu ou à la main. Au paléolithique supérieur, de petits objets en os pointus aux deux bouts ont pu servir d’hameçon. L’utilisation des harpons fut également connue.

3- La cueillette

On connaît mal les ressources végétales. Les hommes du paléolithique se nourrissaient de fruits, de racines, de diverses plantes. La cueillette devait partie du travail des femmes et des enfants.

III. LA SOCIÉTÉ 

1- L’habitat

Dans les régions froides, les hommes vivaient dans des grottes et dans des abris sous roches. Les tentes de huttes ou de peaux ont également existé pour la protection contre le vent, la pluie et le grand froid.

2- L’art

L’art fit son apparition au paléolithique supérieur. L’art du paléolithique est orienté vers la sculpture, le modelage de l’argile, les statuettes, les gravures et la peinture rupestre. Les femmes et les animaux sont particulièrement représentés.

3- La religion

Les premières pratiques funéraires datent du paléolithique moyen. Les pratiques funéraires semblent indiquer une croyance en l’au-delà. C’est une hypothèse et non une certitude. Au paléolithique supérieur, le mort est souvent enterré avec de beaux objets de silex et d’os, une riche parure de coquillages percés. Parfois, de grosses pierres étaient posées sur les mains et les pieds pour « empêcher le mort de troubler les vivants ».

CONCLUSIONon

Au terme de cette étude sur le paléolithique, on peut dire avec certitude que le génie inventif de l’homme s’est beaucoup amélioré. Ce qui, véritablement, le distingue des animaux. Autant le paléolithique est fertile en inventions, autant le néolithique confirmera la grande créativité der nos lointains ancêtres.

×