LES CONSEQUENCES DE LA REVOLUTION INDUSTRIELLE

La révolution industrielle avec ses corollaires, les progrès scientifiques et techniques, a entraîné des profonds changements dans les sociétés occidentales. Ces mutations socio-économiques inscrivent l’économie dans une économie de marché.

I-LES CONSÉQUENCES DE LA RÉVOLUTION INDUSTRIELLE

1-Une évolution de l’industrie

La révolution industrielle voit émerger une importante concentration de capitaux servant au financement d’investissements de plus en plus coûteux, comme les chemins de fer au XIXe siècle. Les manufactures rurales et l’artisanat local tendent à disparaître eu profit de l’usine dans de nouvelles régions industrielles. Différentes branches de l’industrie se développent avec une mutation du système de production. Le développement de l’industrie automobile avec Ford qui rend la voiture un outil de masse, de l’industrie chimique, de l’industrie électrique.

Une standardisation qui favorise une production de masse, le développement de la publicité. La taylorisation (travail en chaine avec une spécialisation des ouvriers, du nom de l’ingénieur Frédéric W. Taylor (1856-1915).

2-Les transformations de l’Agriculture

L’agriculture a subit les impacts du  développement du machinisme. C’est en Grandes Bretagne que les nouvelles innovations dans l’agriculture débutent avec l’expérimentation de l’assolement continu en 1720Les campagnes de modernisent: mécanisation (tracteurs, moissonneuses batteuses en 1834 par Cyrus Cormick), sélections des semences et la fertilisation (engrais chimiques grâce au développement de la chimie) permettent de produire plus avec moins de bras.

Une agriculture nouvelle, mécanisée et ouvert sur le marché. L’achat de matériels agricoles, emprunts pour développer les exploitations. Au USA on note l’émergence des Farmers (exploitant, technicien, homme d’affaire). Une augmentation de la production agricole de 20 à 30% en France entre 1700 et 1780, et une forme de spécialisation des régions grâce au développement du transport.

3-Émergence d’un capitalisme marchand

Capital : ensemble des moyens financiers et matériels qu’il faut rassembler pour créer une entrepriseCapitalisme est un système économique basé sur la recherche du profit, la libre entreprise, la propriété privée et la concurrence 

Avec la révolution industrielle, on note une  émergence du capitalisme marchand. L’augmentation de la production industrielle permet une accumulation des capitaux qui sont réinvestis dans d’autres domaines. L’accroissement démographique augmente la demande. Le développement des marchés intérieurs et extérieurs est sous tendu par le libéralisme. Le libre échange est considéré comme la règle en matière de relation internationale (système qui prône la libre circulation des marchandises, la concurrence avec la théorie libérale qui prône la loi de l’offre et de la demande). A côté des grandes entreprises, se développent des banques de dépôt.

II-LES TRANSFORMATIONS SOCIALES

1- L’explosion démographique 

Les pays ayant connu la révolution industrielle ont également tous connu des mutations démographiques dont la plus importante est la transition démographique. Les progrès humains se caractérisent par la raréfaction des famines et le meilleur traitement des épidémies, parfois combinés à une absence temporaire de guerre, notamment au XIXe siècle (découverte du bacille de la tuberculose par Robert Koch en 1882, vaccin contre la rage de Louis Pasteur en 1885).

Cette croissance favorise l’exode rural et une importante émigration. Des migrations de grande ampleur affectent l’ensemble de l’Europe. Des populations quittent l’Europe orientale et méridionale vers le Nord ouest plus industriel. L’accroissement démographique s’accompagne d’une urbanisation croissante (Royaumes unis 54% urbains en 1851), avec les mains d’œuvres agricoles qui deviennent des salariés dans les usines.   La population rurale, attirée par les emplois urbains décline donc et le seuil de 50% de citadins est franchi dans l’ensemble des pays industriels entre 1850 et 1940. Cette démographique galopante en ville crée des problèmes sociaux importants.

2- L’apparition des classes sociales

  • Les élites urbaines avec la bourgeoisie financière et industrielle. Elle dispose du pouvoir économique, politique et remplacent petit à petit la noblesse qui ne domine plus la société. (minorités riches détentrice des industries et banques).
  • la classe ouvrière. Les ouvriers, de plus en plus nombreux, passent du travail à domicile au travail à l’usine, prennent conscience d’appartenir à une classe, celle des prolétaires.  Ces ouvriers effectuent des taches difficiles, vivent dans des ghettos et sont souvent mal payés et exploités.
  • les classes moyennes. Cette classe très diversifiée: artisans, employés, fonctionnaires, professions libérales se regroupe autour de valeurs communes. Ils constituent aussi la moyenne et la petite bourgeoisie.
III-LES TRANSFORMATIONS POLITIQUES ET CULTURELLES

1-Sur le plan politique

Les transformations politiques de la société suite au libéralisme économique qui privilégie la libre entreprise, et le libre échange. En politique le libéralismepréconise la liberté individuelle devant permettre le développement harmonieux de la société. Les régimes monarchiques dominent, mais la démocratie libérale progresse de 1850 à 1914. Celle-ci prévaut en 1914 au Nord et à l’ouest de l’Europe. Sa progression est favorisée par l’élargissement du droit de vote, le développement de l’instruction, la liberté de la presse, les partis politiques et les syndicats. L’industrialisation s’est accompagnée d’un processus de démocratisation favorisé par l’essor économique.

2-Sur le plan culturel

Sur le plan culturel de nouvelles de pensées font leur apparition. L’art: avec des courants comme l’Impressionnisme s’intéresse à l’impression ressentie par le peintre (Claude Monet, Auguste Renoir, Alfred Sisley), le Réalisme qui vise à représenter la réalité sociale (Gustave Courbet, Jean François Millet), le Cubisme(Picasso)…

L’architecture: utilisation du fer et des matières vitrées apparaissent, avec de nouvelles formes architecturales. Les gratte-ciel constituent une nouvelle conception architecturale.

Musique et la littérature: sur le plan littéraire s’impose le courant du Réalisme avec Émile Zola. Utilisation d’instruments de Jazz dans la musique.

×