Francais 6eme » LES CONSTITUANTS DE LA PHRASE SIMPLE : le groupe nominal; les déterminants

LES CONSTITUANTS DE LA PHRASE SIMPLE : le groupe nominal; les déterminants

LES CONSTITUANTS DE LA PHRASE SIMPLE: En français, le nom est généralement identifié principalement par la présence d’un déterminant.

EXEMPLES  le commencement, un garçon, le boire et le manger, son arrivée…

Les noms propres ne prennent généralement pas de déterminant.

EXEMPLES  Monsieur Ndiaye – Mamadou

Mais on peut dire « les Ndiaye », « les Diop » en parlant d’une famille.

Les déterminants sont :

I- LES ARTICLES :

Parmi les déterminants, les plus courants sont les articles. Il existe principalement trois sortes d’articles :

1 – L’article défini :

Les articles définis sont le, la et les ; ils servent à introduire un nom ou un groupe nominal désignant :

  • une chose ou un être déjà identifié.
EXEMPLES  Le bus de Dagana passe à sept heures.

Dans cet exemple, l’article défini « le » montre qu’on parle d’un bus précis : celui qui assure la liaison entre Dagana et une localité donnée.

  • une chose ou un être facilement
EXEMPLES  Les livres sont sur la table.

Dans cet exemple, les articles définis « les » et « la » renvoient à des livres identifiés et une table précise, la seule de la pièce.

  • une catégorie générale d’êtres, de choses, de notions ..
EXEMPLES 
  • La faim dans le monde doit être vaincue
  • Le lion est un animal de la brousse

Dans ces deux exemples, les articles définis « la » (1ère phrase), « le » et « la » (2e phrase) déterminent des noms qui appartiennent à une catégorie générale.

Dans certains cas, les articles le et les se contractent avec les prépositions à et de pour former au, aux, du, des.

EXEMPLES  Les villageois se préparent aux (= à les) travaux des champs. / Ils reviennent des (= de les) champs.

2 – L’article indéfini :

  • Les articles indéfinis sont un, une et des. Ils s’emploient pour renvoyer à une personne ou

à une chose qui n’est pas identifiée.

EXEMPLES  Un homme est venu à la maison ce matin.

L’emploi de l’article indéfini « un » montre qu’on ne connait pas l’identité de l’homme, alors que si on avait dit « L’homme est venu à la maison ce matin », cela prouverait qu’on sait bien de quel homme il s’agit.

  • L’article indéfini peut aussi renvoyer à une idée, à quelque chose que celui qui parle ne précise
EXEMPLES 
  • Je veux un fruit
  • J’ai une idée.
  • J’ai un objet dans la main gauche

Dans le 1er exemple, celui qui parle veut un fruit mais il ne précise pas lequel. Dans le 2e, celui qui parle ne précise pas non plus son idée, pas plus que celui qui parle dans le 3e exemple ne précise l’objet qu’il a dans sa main gauche.

L’article indéfini peut aussi désigner une catégorie générale d’êtres, de choses, de notions abstraites…

EXEMPLES 
  • Un homme averti en vaut deux.
  • Une semaine de vacances me ferait du bien
  • Des fois j’ai envie de tout laisser tomber

Dans le 1er exemple, l’emploi de l’article indéfini « un » montre qu’il s’agit de n’importe quel homme. Dans le 2e, l’accent est mis sur la durée uniquement, pas sur une semaine particulière, d’où l’emploi de « une ». Enfin dans le dernier, l’article indéfini « des » renvoie à des moments non déterminés.

Remarque :

A la forme négative ou devant un adjectif qualificatif au pluriel placé avant le nom, des devient de ou d’ (devant une voyelle).

EXEMPLES  Il possède des maisons. / Il ne possède pas de maisons. / Il possède de belles maisons.

– Il vend des antennes paraboliques. / Il ne vend pas d’antennes paraboliques. / Il vend de grandes antennes paraboliques. /

 

3 – L’article partitif :

Les articles partitifs sont du, de la et des. Ils introduisent un nom ou un groupe nominal qui désigne une partie ou une quantité de quelque chose qu’on ne peut pas compter ; ils introduisent également des noms abstraits, c’est-à-dire des noms qui désignent des choses qu’on ne peut ni voir ni toucher.

EXEMPLES 
  • Il boit du lait
  • Vous avez du courage pour agir ainsi.

Dans le 1er exemple, le mot « lait » est précédé de l’article partitif « du » car il est indénombrable. Dans le 2nd, le mot « courage » est abstrait.

Remarque :
  • Il ne faut pas confondre « des », article indéfini, et « des », article défini contracté.
  • Il ne faut pas confondre « du », article défini contracté, et « du », article partitif, qui peut être remplacé par « un peu de ».
EXEMPLES Je consomme du fromage tous les jours. (Je consomme un peu de fromage = article partitif.)

Je suis parti du camp il y a une heure. (Je suis parti de le camp = article défini contracté.)

II  - LES ADJECTIFS DÉMONSTRATIFS :

Les adjectifs démonstratifs sont ce, cet, cette et ces. On les emploie pour montrer l’être ou la chose désignée par le nom qu’ils déterminent.

EXEMPLES Cette maison nous appartient.

Dans cet exemple, la maison dont on parle est bien précise et elle est désignée par l’adjectif

démonstratif « cette ».

Les adjectifs démonstratifs servent aussi à reprendre un nom qu’on vient d’utiliser.

EXEMPLES On ne l’appelait que le roi des arènes ; ce nom lui resta.

C’est pour éviter la répétition de l’expression « roi des arènes » qu’on a employé l’adjectif

démonstratif « ce » qui précède « nom ».

III - LES ADJECTIFS POSSESSIFS :

Les adjectifs possessifs indiquent qu’un être ou une chose appartiennent à un être ou à une chose, ou sont en rapport avec cet être ou cette chose. Leur fonction est donc de se rapporter à l’être ou à l’objet « possédé », avec lequel ils s’accordent. Les adjectifs possessifs sont :

1. Pour un seul possesseur et un seul objet :

  • mon au masculin et à la première personne;
  • ton au masculin et à la deuxième personne;
  • son au masculin et à la troisième
  • ma au féminin et à la première personne;
  • ta au féminin et à la deuxième personne;
  • sa au féminin et à la troisième

2. Pour un seul possesseur et plusieurs objets :

  • mes au masculin ou au féminin et à la première personne;
  • tes au masculin ou au féminin et à la deuxième personne;
  • ses au masculin ou au féminin et à la troisième

3. Pour plusieurs possesseurs et un seul objet :

  • notre au masculin ou au féminin et à la première personne;
  • votre au masculin ou au féminin et à la deuxième personne;
  • leur au masculin ou au féminin et à la troisième

4. Pour plusieurs possesseurs et plusieurs objets :

  • nos au masculin ou au féminin et à la première personne;
  • vos au masculin ou au féminin et à la deuxième personne;
  • leurs au masculin ou au féminin et à la troisième
EXEMPLES Tous nos amis viendront à la fête. (nos amis = les amis à nous)

Leur maison est inondée. (leur maison = la maison à eux)

Remarque :

Devant un mot féminin commençant par une voyelle ou un « h » muet, on emploie « mon »,

« ton », « son » au lieu de « ma », « ta », « sa ».

IV- LES ADJECTIFS INDÉFINIS :

Quand on veut indiquer une certaine quantité, un certain nombre qu’on ne connait pas, on utilise un adjectif indéfini. Les adjectifs indéfinis sont : tout, plusieurs, quelques, certains, chaque, aucun, etc.

EXEMPLES Plusieurs personnes étaient présentes à la fête. (le nombre de personnes est indéfini)
V-LES ADJECTIFS INTERROGATIFS ET LES ADJECTIFS EXCLAMATIFS :

Les adjectifs interrogatifs indiquent que l’être ou la chose qu’ils déterminent fait l’objet d’une question. Les adjectifs interrogatifs sont :

  • Quel pour le masculin-singulier;
  • Quels pour le masculin-pluriel;
  • Quelle pour le féminin-singulier;
  • Quelles pour le féminin-pluriel.
EXEMPLES Quel jour sommes-nous ?

Quels livres voulez-vous ?

Ces mêmes adjectifs sont exclamatifs lorsqu’ils expriment l’admiration, l’étonnement, l’indignation etc., avec un point d’exclamation comme ponctuation.

EXEMPLES Quelle belle maison !

Quel évènement !

VI- LES ADJECTIFS NUMÉRAUX CARDINAUX :

Les mots servant à désigner un nombre et qui sont suivis d’un nom sont des adjectifs numéraux. Ces mots sont invariables sauf vingt, cent, millier, million, milliard.

EXEMPLES
  • vingt-quatre enfants
  • un lièvre
  • six lapins
  • cent bouteilles
–  Millier, million et milliard :

Dès qu’ils sont multipliés, ils s’accordent en nombre.

EXEMPLES
  • trois milliers d’enfants
  • sept millions d’habitants
  • deux milliards d’enfants.
– Vingt et cent :

Ils prennent la marque du pluriel à deux conditions :

+ ils doivent être multipliés par un nombre ;

+ ils doivent terminer le déterminant.


EXEMPLES
  • quatre cents dollars
  • trois cent dix feuilles
  • quatre-vingts livres
  • quatrevingt-cinq pommes

 

Laisser un commentaire

×