L’IMPÉRIALISME AMÉRICAIN

INTRODUCTION

Au milieu du 19ème siècle, l’expansion territoriale des USA dans le cadre du far West (conquête d’Ouest) s’est accompagnée d’un développement économique fulgurant. Dès la fin du 18ème siècle l’impérialisme Américain, à la fois économique et politique, devient dynamique et actif en Amérique Latine, dans la pacifique et le reste du monde.

I - LES FONDEMENTS DE L’IMPERIALISME AMERICAIN

Pendent  longtemps   les USA se sont opposé à tout impérialisme en vertus de la doctrine formulé en 1823 par le président Monroe : « L’Amérique aux Américain ».

Mais, à la fin du 19e siècle, d’autre facteur vont amener les Américain à changer d’attitude.

    • D’abord, la doctrine de la « destinée manifeste » théorie selon laquelle le peuple américain est l’élu de Dieu pour diriger et imposer son modèle au monde, est l’un des moteurs de l’impérialisme Américain.
    • A partir de 1898, l’économie américaine qui a progressé à pas de géant grâce aux nouvelles techniques (standardisation et taylorisation), met en lumière la nécessité d’acquérir des matières premières par des débouchés extérieurs.
    • Certains milieux d’affaires se sentent frustrés de ne pas voir les USA participer au « partage du monde »
    • Un courant impérialiste commence alors à se manifester, animé par des républicain comme Théodore D. Roosevelt, et soutenu par les hommes d’affaires ; Dans cette perspective le théoricien impérialiste, Alfred Mahan, préconise le développement de la flotte Américain pour protéger le commerce extérieur en plein expansion et exproprier les races incompétente.
    • C’est un impérialisme  financier et industriel qui gagne d’abord l’Amérique Latine et le pacifique, avant de s’étendre dans le reste de monde.
 II - EXPANSION AMERICAINE EN AMERIQUE LATINE ET DANS LE PACIFIQUE

Avec l’expansion des treize colonies ver l’Ouest (Far West), les USA atteignent, à la fin du 19ème siècle la dimension d’un continent à la suite de conquêtes, négociations, ou achat de territoire (Floride, Texas, Oregon…).

La première vague de l’impérialisme débute après la section (1861 – 1865), et concerne principalement l’Amérique Latine. En effet, les USA vont profiter des difficultés de l’Espagne, suite à la révolte des peuples de l’Amérique Latine, pour brandir la doctrine de Monroe (« L’Amérique aux Américains ») qui devient du coup un instrument d’expansion continentale.

Après une courte guerre hispano-américaine (avril 1898), l’Espagne capitule et cède aux USA Porto Rico, des îles du pacifique (île de Guam, les Philippines…) qui deviennent des bases pour sa flotte et des appuis pour son commerce (Traité de Paris du 10 décembre 1898) ; les Iles Harbour et une partie des Iles Samoa.

En encourageant la création de l’Etat de Panama, aux dépens de la Colombie. Les USA se font concéder la construction du canal de Panamas qu’ils mettent en service des 1914.

L’Amérique centrale devient ainsi une arme d’influence américaine. En quelque année les américains se sont construit un empire colonial.

III - L’IMPERIALISME AMERICAIN DANS LE RESTE DU MONDE 

La présence des USA dans le reste du monde (Europe, Asie, Afrique), se révèle surtout un impérialisme capitaliste, financier et industriel.

A – EN EUROPE

Enrichie pendant les deux guerres mondiales (14 – 18 et 39 – 45) les USA ont pris une avance technologique considérable sur l’Europe dévastée. Le dollar, seule monnaie internationale a permis aux Américains de construire le système économique occidental selon les principes libéraux favorables à leur système économique. Leurs aides financières dans le cadre du plan Marchal a permis la reconstruction de l’Europe. Ils furent ainsi à l’origine du bloc capitaliste protégé par l’OTAN, organisme militaire qu’il partage avec l’Europe occidentale.

B – EN ASIE

Dès 1858, les USA obtiennent du Japon l’ouverture de ports de commerce. A la chine ils demandent la liberté du commerce pour toutes les nations ; entre autre leur intervention a permis la naissance de la chine nationaliste de Formose (Taiwan) en 1949, la partition de la Corée et la création de l’OTASE (Organisation du Traité de l’Asie du Sud-Est) en 1954, chargée d’isoler les pays communiste d’Asie.

C – EN AFRIQUE

La participation des USA à la conférence de Berlin (1884 – 1885) est perçu comme une volonté des milieux d’affaires Américains de s’ouvrir les portes du commerce mondial, notamment Africain. Les USA n’hésitent pas  à intervenir directement pour protéger leurs intérêts ou soutenir des gouvernements alliés.

C’est par ces formes d’impérialisme que les USA se sont éloignés du colonialisme. Cependant plus subtiles (politique de « la porte ouverte ») ou plus cynique (« Big Stick » et « Dollar diplomacy ») ces méthodes permettent aux USA d’instaurer un ordre mondial répondant a leur ambition stratégique.

CONCLUSION

Venus tard dans la course à la conquête du monde, les USA en sont aujourd’hui les champions. Cet impérialisme qui débuta réellement avec le président Roosevelt, prit moins la forme d’annexion politique de celle d’un contrôle économique avec la démonstration d’une force irrésistible.

Sous prétexte de leur attachement à la liberté et à la démocratie, les Américain poursuivent sans relâche leur rêve d’universaliser leur modèle.

×