ORGANISATION DU TISSU NERVEUX

On appelle tissus nerveux l’ensemble des cellules nerveuses et leurs annexes qui forment les centres nerveux et les nerfs.

I-ETUDE D'UN CENTRE NERVEUX:LA MOELLE ÉPINIÈRE  

1-Observation microscopique de la substance grise

L’observation microscopique de la substance grise de la moelle épinière montre des éléments polyédriques ou étoilées présentant un noyau et un nucléole, les corps cellulaires ou soma ou péricaryon. Ils ont à leurs angles des prolongements courts ramifiés à leurs extrémités et de diamètre irrégulier, les dendrites et un prolongement plus long à diamètre constant, l’axone ou cylindraxe. Dans le cytoplasme de ces cellules on note des corps de Nissl et des neurofibrilles en plus des autres organites cellulaires comme les mitochondries. L’observation au microscope électronique des corps de Nissl a permis de savoir qu’il correspond à l’ergastoplasme, alors que les neurofibrilles sont des microtubules.

L’observation microscopique montre également la présence de beaucoup de fibres et de nombreux noyaux appartenant aux cellules gliales (cellules de la névroglie). Ces cellules ont un rôle de soutien et de nutrition des cellules nerveuses.

2-Observation microscopique de la substance blanche

La partie blanche de la moelle épinière est fibreuse. Chacune de ces fibres est enveloppée d’une couche blanche nacrée, la myéline.

II-ETUDE MICROSCOPIQUE DU NERF

1-Coupe longitudinale

Sur une patte de grenouille, on prélève un fragment de nerf sciatique, puis à l’aide d’une aiguille on dilacère et constate qu’il est constitué de plusieurs fibres parallèles, les fibres nerveuses.

2-Coupe transversale

Une coupe transversale de nerf rachidien montre de l’extérieur vers l’intérieur :

  • Le paranèvre, qui est une enveloppe protectrice.
  • L’épinèvre, qui envoie des prolongements vers l’intérieur.
  • Une gaine entourant un lot de fibres nerveuses, le périnèvre.
  • Une gaine située entre les fibres nerveuses, l’endonèvre.
  • Des vaisseaux sanguins noyés dans un tissu conjonctif.
  • Des fibres nerveuses.

III-NOTION DE NEURONE

1-Observation clinique

L’observation de la substance grise de la moelle épinière d’un patient atteint de la poliomyélite révèle une destruction des corps cellulaires de la corne antérieure médullaire. Ce qui entraine une paralysie du fonctionnement des membres correspondant.

2-Expérience de Mérotomie

Lorsque l’on coupe une amibe en deux parties différentes :

  • La partie nucléée survie et reconstitue intégralement l’amibe ;
  • La partie anucléée dégénère et disparait.

3-Expérience de dégénérescence Walérienne

Une des nerfs rachidien d’un animal est sectionné et le bout périphérique isolé de la moelle épinière. Trois jours plus tard :

  • Le bout périphérique de chaque cylindraxe ou axone se fragmente et la myéline qui l’entoure se désorganise et frome des amas.
  • Le bout central lié à la moelle épinière reste intact et tend même à régénérer la partie dégénérée.

Conclusion :

De ces observations et expériences on peut retenir que les fibres nerveuses des nerfs rachidiens sont des prolongements des corps cellulaires situés dans la substance grise médullaire. En effet, la survie de l’ensemble constitué par le corps cellulaire et la fibre nerveuse est assurée par le noyau du corps cellulaire. Le corps cellulaire et la fibre nerveuse constituent deux parties d’une même cellule, la cellule nerveuse ou neurone.

4-Structure du neurone

Un neurone ou cellule nerveuse est constitué d’un corps cellulaire ou péricaryon ou soma, avec des dendrites, un axone ou cylindraxe de longueur variable qui se termine par une arborisation terminale. Cet axone est selon les cas recouvert ou non par une gaine de myéline puis une gaine de Schwann. Les axones dépourvus de gaine de myéline sont amyélinisés. La gaine de myéline entourant les axones est fabriquée par les cellules gliales. En effet, ces cellules étendent un prolongement cytoplasmique qu’elles enroulent plusieurs fois autour de l’axone, c’est la myélinisation qui se poursuit chez l’enfant jusqu’à 4 ans. La gaine de myéline est de nature phospholipidique et colorée en blanc nacré.

5-Différentes formes de neurone

Selon leur localisation dans le tissu nerveux, le neurone présente une forme variable. Ainsi on distingue :

  • Les neurones unipolaires des ganglions spinaux en T.
  • Les neurones bipolaires dans les couches photosensibles de l’œil, la rétine;
  • Les neurones multipolaires: dans la substance grise médullaire ;
  • Les neurones pyramidaux du cortex cérébral (substance grise) ;
  • Les neurones de Purkinje à axone très iridié dans le cortex du cervelet ;

6-Caractéristique du neurone

Le neurone est une cellule hautement différenciée qui a perdu la faculté de se diviser. Le nombre de neurone est déterminé avant la naissance et toute destruction par traumatisme, action microbienne, dégénérescence spontanée est définitive et irrémédiable. Le neurone est très sensible au manque d’oxygène. Une anoxie de 3 minutes entraîne des lésions irréversibles (c’est pourquoi il faut réanimer les personnes lors (c’est pourquoi il faut réanimer les personnes lors d’un accident). Il est aussi sensible aux manques de nutriments (acides aminés, glucose, acides gras et vitamines) et aux drogues (alcool, nicotine, excitants et calmants) qui modifient son fonctionnement. Il est également sensible aux variations du pH.

CONCLUSION

Le système nerveux ou appareil nerveux comporte des centres et des nerfs. Les centres sont formés par de substance grise et blanche qui correspondent en réalité aux différentes parties du neurone : corps cellulaires (substances grise) et fibres myélinisées (substance blanche). Entre les neurones se trouvent les cellules de la névroglie (les cellules gliales) et les vaisseaux sanguins. L’ensemble cellules nerveuses et cellules de la névroglie constitue le tissu nerveux.

×