REGISTRES DE LANGUE ET DERIVATION

Les niveaux de langue (ou registres de langue)
Niveau familier Niveau courant Niveau soutenu
Type de lexique Vocabulaire de la vie quotidienne, termes familiers, parfois argotiques. Le registre familier est celui d’une parole spontanée (modèle oral) ; il dépend par ailleurs de la connaissance de la langue du locuteur. Vocabulaire usuel, absence de termes recherchés ou spécialisés. Vocabulaire riche, recherché, voire rare. Le registre soutenu n’est pas spontané (modèle écrit).
Syntaxe Ruptures de constructions, répétitions, ellipses, suppression du ne discordantiel dans la négation. Les règles de la grammaire sont respectées, utilisation des temps simples de l’indicatif, passé composé, plus-que-parfait, subjonctif présent. Les règles sont respectées, les constructions sont complexes et la concordance des temps est respectée.
Figures de style Hyperboles, périphrases, expressions toutes faites. Ton neutre, effets de style limités. Figures de style, recherches d’effets.
Que peut révéler ce registre de langue ? Milieu populaire, l’interlocuteur est un ami ou de la famille, jeu sur le langage. Échange neutre, dans des circonstances quotidiennes. Milieu socioculturel élevé, déférence, politesse du locuteur.
DÉRIVATION

La dérivation permet d’obtenir des mots nouveaux à partir d’un mot simple en ajoutant des préfixes ou des suffixes.

Tous les mots dérivés appartiennent à la même famille étymologique.

Exemples :  lent → lenteur → ralentir → lentement

adjectif               nom                      verbe                        adverbe

sable → sablier → sablière → ensabler → sableux

nom         nom           nom           verbe           adjectif

Parfois, le radical n’est pas facile à repérer, car il se modifie.

Exemple : chair → carnivore

nom           adjectif

×