STRUCTURE DE LA CELLULE VIVANTE

I-OBSERVATION DE CELLULES VEGETALES

1-Cellules végétales non chlorophylliennes: cellules de bulbe d’oignon.

a-Montage dans de l’eau

Les cellules de fragment d’épiderme interne  de bulbe d’oignon de forme plus ou moins polyédrique présentent un contour épais correspondant à la paroi pectocellulosique.

Cette paroi est doublée de part et d’autre par une fine membrane cytoplasmique qui délimite le cytoplasme des cellules. Le cytoplasme beigne un organite plus ou moins sphérique : le noyau dans lequel se trouve un nucléole

b-Montage dans du rouge neutre

L’observation au microscope montre une grande surface délimitée par une membrane où s’accumule le rouge neutre : c’est une grande vacuole.

c. Montage dans du lugol

Au microscope, on distingue des organites de forme plus ou moins ovoïde appelées plastes et d’autre en forme de bâtonnet correspondant aux mitochondries.

2-Cellules végétales chlorophylliennes.

a-Cellules de pulpe de tomate mûre

Un prélèvement de pulpe de tomate mûre est monté entre lame et lamelle dans une goutte d’eau. des plastes appelées chromo plastes et des aiguilles de lycopènes également colorées en rouge.

b-Cellules de pulpe banane

On écrase entre lame et lamelle de la pulpe de banane dans une goutte d’eau  iodée. L’observation au microscope permet de découvrir de grandes cellules dont le cytoplasme renferme de plastes ovoïdes colorées en violet : ce sont les amyloplastes ou leuco plastes.

 Remarque :

  • Une coloration spéciale au tétra oxyde d’osmium permet de mettre en évidence l’appareil de Golgi constitué d’éléments disposés en saccules empilés et de vésicules.
  • Le rouge neutre diffuse dans la cellule sans compromettre sa survie ; il est dit colorant vital.
  • Le tétra oxyde d’osmium, le lugol tuent la cellule et fixent les organites : ce sont des colorants létaux et fixateurs.

3-Organisation de la cellule végétale

On distingue chez la cellule végétale :

une paroi pectocellulosique ;

-des plastes ;

-un cytoplasme limité par une  membrane ;

– des organites cellulaires comme le noyau, les mitochondries, l’appareil de Golgi etc.

II- OBSERVATION DES CELLULES ANIMALES

1-Cellules de l’épithélium buccal

Un produit de grattage de l’intérieur de la joue est monté entre lame et lamelle dans une goutte de bleu de méthylène. L’observation au microscope montre une multitude de cellules de forme plus ou moins hexagonale accolées les unes aux autres. Chaque cellule présente :
-une membrane cytoplasmique : contour très fin et fragile délimitant la cellule ;
-un cytoplasme ;
-un noyau.

2-Cellules sanguines

Un frottis sanguin observé au microscope montre différents types de cellules sanguines :
-des hématies : cellules anucléées qui présentent un contour fin correspondant à la membrane cytoplasmique ; un cytoplasme remplit d’une chromoprotéine appelée hémoglobine qui leur donne leur coloration rouge.
– des polynucléaires : entourées d’une membrane cytoplasmique et qui présentent un noyau polylobé baignant dans le cytoplasme.
-des monocytes : qui présentent un noyau volumineux baignant dans un peu de cytoplasme lequel est entouré de la membrane cytoplasmique.
NB :
Avec des techniques d’étude plus complexes que chez la cellule végétale, on a pu mettre en évidence les autres organites cellulaires de la cellule animale.

3-Organisation de la cellule animale

On distingue la même organisation presque que chez la cellule végétale avec quelques différences : absence de paroi et de plastes, la forme des cellules, leur taille des cellules et celle des vacuoles diffères.

III-STRUCTURE COMPARÉE DE LA CELLULE VÉGÉTALE ET DE LA CELLULE ANIMAL

IV-NOTION DE CELLULE: ETRE UNICELLULAIRE ET ETRE PLURICELLULAIRE

Des observations microscopiques et travaux des cytologistes, on peut retenir que la cellule est l’unité anatomique ou structurale des êtres vivants animaux et végétaux composée fondamentalement d’une membrane cytoplasmique, d’un cytoplasme et d’organites cellulaires. Elle constitue également l’unité de fonctionnement ou physiologique des êtres vivants.
Ainsi :
-un être unicellulaire est composé d’une unique cellule qui lui assure toutes les fonctions vitales ;
-un être pluricellulaire est constitué d’innombrables cellules regroupées en tissus, lesquelles se rassemblent en organes qui forment des appareils assurant à l’organisme toutes les fonctions vitales.

×