Français 3ème » ANTOINE DE SAINT-EXUPERY, VOL DE NUIT, 1931

ANTOINE DE SAINT-EXUPERY, VOL DE NUIT, 1931

INTRODUCTION

VOL DE NUIT 1931 Le XXe siècle est celui de la rupture et du bouleversement dans le domaine de la science, de la littérature avec en toile de fond les deux grandes guerres mondiales à l’origine de millions de victimes et de mutilés. La conscience occidentale sort profondément traumatiser par la violence et les horreurs de la guerre. Le roman français de cette période révèle le tragique de l’homme en face de son destin.


Certains écrivains humanistes comme André Malraux et Antoine de Saint-Exupéry tirent l’histoire de leurs œuvres de l’expérience vécue. Ces écrivains s’engagèrent dans la résistance jusqu’à la libération de la France en 1945.

Antoine De Saint-Exupéry déteste la littérature qui ne prend pas en compte les aspirations de l’homme. Son projet est d’apporter le bonheur aux autres hommes. Il se veut un humaniste. L’écrivain à une responsabilité ; l’intellectuel une fonction, l’homme d’action une mission celle d’être au service de l’homme en ce dressant contre tous les périls qui guettent l’humanité. Saint-Exupéry expérimente dans ses œuvres la philosophie de l’action. C’est d’ailleurs la raison de vivre de ses personnages.

Ainsi son roman VOL DE NUIT 1931 pose le problème de la responsabilité et de l’engagement qui interpelle la jeunesse confrontée à certains défis comme le chômage, le sida, la violence…

VOL DE NUIT 1931 véhicule des valeurs de fraternité et d’amitié indispensables à la fonction de l’homme et des adolescents en particulier en ce début du troisième millénaire. Antoine De Saint-Exupéry met en scène un type de héros comme le pilote Fabien dont le mérite est d’accepter de s’engager dans l’aventure des vols de nuit jusqu’au sacrifice suprême.

Parallèlement le Chef de l’Aéropostale et ses quatre pilotes obéissent à un code d’honneur et à des vertus de courage, de générosité et de recherche permanente de la grandeur au service de la collectivité voir de l’humanité.

Le message de Saint-Exupéry dans Vol de nuit est très actuel vu que nous sommes dans un monde en proie à la violence, au terrorisme donc, la solidarité, l’amitié et la fraternité sont les derniers remparts pour freiner cette vague de catastrophes qui assaille le monde

1.PRESENTATION DE L’AUTEUR

Né à Lyon (Rhône) en 1900, Antoine de Saint-Exupéry est d’abord étudiant aux Beaux-Arts. Il passe son brevet de pilote et accompli son service militaire dans l’aviation. Il sera ensuite engagé comme pilote de ligne en 1926 par Didier Daurat directeur de la compagnie Latécoère (ancêtre d’air France). Il trouve dans cette compagnie deux légendes de l’aviation française : Mermoz et Guillaumet qui parcouraient la ligne aéropostale Toulouse-Dakar. S’inspirant des dangers et des plaisirs de son métier d’aviateur, il publie la même année, parrainé par Jean Prévost, une nouvelle, l’Aviateur. Il est muté à Dakar en 1927 et devient chef de l’aéroplace de Juby au Sahara. Saint-Ex, comme on le surnomme, y découvre l’isolement méditatif, le sens de la camaraderie et du devoir qui nourriront toute son œuvre, à commencer par Courrier sud (1928) qui évoque sur fond d’amour contrarié entre un aviateur et sa femme, les aléas du trajet Toulouse-Dakar.

En 1930, il est engagé à l’Aéroposta Argentina dont le siège se trouvait à Buenos Aires. C’est pendant cette période qu’il écrit ce roman Vol de Nuit qui relate ses propres expériences de pilotes dans cette zone montagneuse de l’Amérique latine.

En 1931, il interrompt ses missions pour devenir reporter et conférencier international (Paris-Soir et l’Intransigeant), et s’enrichit de nouvelles expériences dont Terre des hommes (1939, grand prix du roman de l’Académie française) portera les traces : il abandonne en effet la fiction pour rendre compte dans cet essai autobiographique de son expérience passée. Si Saint-Ex célèbre la grandeur de sa vie d’action en racontant Jean Mermoz, Henri Guillaumet, le désert, la peur et la beauté, il dénonce les travers de l’industrialisation qu’il accuse de sédentarisation, celle-ci rabaissant les idéaux de l’humanité.

Mobilisé comme pilote avant la Seconde Guerre mondiale, en 1937, il est engagé dans l’armée de l’air et basé en Algérie jusqu’en 1940, date à laquelle son âge lui vaut d’être démobilisé. Réfugié aux États-Unis, il publie Pilote de guerre (1942), reportage romancé sur les conséquences françaises de la « drôle de guerre » ainsi que les épisodes d’une mission arrageoise, Lettre à un otage, dédiée à son ami anarchiste Léon Werth, puis, pour honorer la commande d’un éditeur américain, le Petit Prince (1943). Cette parabole pour adultes qui allait rencontrer un succès universel, construite sur la quête allégorique de l’amour et de la fraternité, livre les considérations existentielles et sentimentales que son expérience d’aventurier de la vie lui inspire.

Ne pouvant se résoudre à la passivité, il rejoint dès 1943 les Forces françaises libres en Algérie. C’est dans des circonstances mystérieuses qu’il disparaît, probablement le 31 juillet 1944, au cours d’une mission de reconnaissance aérienne qu’il effectue dans le sud de la France. Il laisse une somme de carnets, dont les méditations philosophico-apologiques qui composeront Citadelle (posthume, 1948) et que l’on considère souvent comme une leçon d’individualisme et de sagesse humaniste. Suivront les publications posthumes des Carnets et des Lettres de jeunesse à l’amie inventée en 1953, des Lettres à sa mère en 1955, et enfin de Un sens à la vie en 1956.

2.ETUDE DE L’OEUVRE

VOL DE NUIT 1931  présente de façon alternée un pilote, Fabien, affrontant un terrible orage dans le ciel argentin, et Rivière, son patron, méditant à son bureau toulousain. Antoine de Saint-Exupéry l’écrivit à ses moments perdus en Argentine (il y était directeur de l’Aeroposta argentina). Enthousiasmé, Gide proposa d’en écrire la préface qu’il termine sur “l’exceptionnelle importance” du second ouvrage de l’aviateur écrivain. Le roman séduisit aussi, à n’en pas douter, les jurées du Femina qui le consacrèrent en décembre 1931. Saint-Exupéry abordait alors tout juste la trentaine (car né avec le siècle) tandis que Didier Daurat, le grand patron de l’Aéropostale à Toulouse, à qui il dédie ce roman, rentrait dans la Quarantaine.

2.1 Analyse

C’est à Buenos Aires où il est à la tète de la compagnie Aeroposta Argentina, qu’Antoine de Saint Exupéry écrit son roman Vol de Nuit. Préfacé par André Gide, ce roman obtient dés sa sortie (1931) le prix Femina. Dans ce roman, Saint Exupéry parle de l’héroïsme des pionniers de l’aviation qui ont établit la première ligne aérienne entre la France et l’Amérique du sud. Les événements racontés sont vrais, seuls les noms des personnages ont changés. Vol de Nuit est en fait une expérimentation des vols pendant la nuit, pour « lutter de vitesses avec les autres moyens de transports ».

VOL DE NUIT 1931 est également un texte sur l’univers exigeant du métier de pilote, qui impose aux êtres de repousser, au prix de leur vie, les limites de la liberté. Si ce livre, récit des expériences réellement vécues par l’auteur alors qu’il était responsable de la ligne Aeroposta Argentina, est un éloge de la discipline et du devoir, il est surtout une évocation poétique du plaisir de voler, métaphore exupérienne de l’ascèse vers laquelle tout être doit tendre pour s’accomplir.

2.2 Composition

Composé de 23 chapitres, Vol de Nuit expose dans une histoire simple, le récit des aventures de trois pilotes qui convoyaient le courrier de l’intérieur de l’Amérique du sud vers Buenos Aires ou se trouve le siège de la compagnie. Ainsi, le récit s’organise en quatre phases essentielles.

2.2.1 Première phase : (chapitre 1 et 2)

C’est la situation initiale. Le narrateur nous présente trois pilotes qui viennent respectivement de Patagonie (Fabien), du Chili (Pellerin) et du Paraguay et qui se dirigent vers Buenos Aires. C’est une situation initiale stable.

2.2.2 Deuxième phase : (chapitre 3, 4 et 5)

C’et l’arrivée du pilote Pellerin qui vient du Chili et le récit de son vol tourmenté car il était confronté au cyclone. La référence au cyclone constitue l’installation d’un déséquilibre qui va modifier le déroulement des activités.

2.2.3 Troisième phase : (chapitre 6 à 21)

C’est la phase la plus complexe du récit. Elle alterne l’inquiétude de l’équipe terrestre suite au retard des deux autres avions (chapitre 6, 8, 13, 14, 18, 19, 21) ; Les difficultés de Fabien pris dans le tourbillon du cyclone (7, 12, 15, 16, 17) qui entrainera sa mort (20) et, les préparatifs du courrier d’Europe (9, 10, 11).

2.2.4 Quatrième phase : (chapitre 22 et 23)

C’est l’arrivée du courrier d’Asunción (Paraguay) qui malgré le mauvais temps a pu réussir à s’en sortir. C’est une victoire sur les éléments déchainés de la nature malgré la disparition de Fabien. Le chef intransigeant décrète la poursuite des activités car pour lui, la réussite de ces vols est une question de vie ou de mort. Cette phase qui clôt le roman, est une victoire symbolique puisque le courrier d’Europe prend son envol.

2.4 Résumé

C’est un récit tragique de ces pilotes des avions postaux de la Patagonie, du Chili, du Paraguay du Sud, du Nord et de l’Est de Buenos Aires ; ces pilotes engagés la nuit dans les dangers des routes aériennes chargées de mystères et de surprises, à quoi s’ajoute l’angoisse de la nuit

Pour supporter la concurrence des moyens de transports, Rivière, le chef d’une compagnie d’aviation basée à Buenos Aires, prend le risque d’initier les vols de nuit. Ainsi, trois avions quitteront le Chili, le Paraguay et la Patagonie. Si l’avion piloté par Pellerin est arrivé à bon port, celui de Fabien connaitra des difficultés. En effet, après un départ paisible, il doit affronter un cyclone. C’est l’inquiétude de l’équipe terrestre sous la direction de Rivière, le chef du réseau. Au moment où Fabien lutte pour sa survie, l’équipe terrestre tente de gérer la situation à sa façon. Malgré sa volonté et son expérience, Fabien perdra la vie. Cette mort ne découragera point Rivière qui décide même le départ du courrier d’Europe car pour lui, tout manquement équivaudrait à une remise en question des vols de nuit.

2.5 L’espace et le temps

C’est l’histoire des événements survenus une certaine nuit sur le réseau en Amérique du Sud à une époque qui n’est pas précisée mais qu’on peut situer vers 1930, où les vols de nuit relevaient presque encore du domaine de l’aventure et où les pilotes étaient de vrais martyrs. Ils affrontaient d’énormes dangers et prenaient beaucoup de risques. André Gide disait à ce sujet qu’ « il y a pour l’aviation comme pour toute exploration de terres inconnues une période héroïque».

Saint-Exupery a choisi comme cadre de Vol de Nuit l’Amérique du Sud et la Cordillère des Andes, une chaine de montagnes dont les massifs peuvent atteindre 4500 m de hauteur. C’est dire tout le problème que rencontrent les pilotes pour les traverser si l’on sait que leurs avions sont archaïques.

Dans VOL DE NUIT 1931, il existe deux espaces : un espace terrestre et un espace aérien. Ces deux espaces sont occupés par des hommes et des avions. L’espace est parfois paisible comme le montre le début du roman, mais c’est un espace qui est généralement hostile aux hommes car les pilotes rencontrent dans le ciel des conditions météorologiques difficilement supportables.

:L’histoire de VOL DE NUIT 1931 se passe dans les années 1930, au début de l’aviation. Les actions dans ce roman ne se déroulent que les nuits car les jours sont consacrés au repos des pilotes. Quand à la durée du récit, elle se déroule en une nuit. L’histoire dans VOL DE NUIT 1931 commence au crépuscule et se termine avant l’aube (Il est deux heures. Le courrier d’Asuncion atterrira à deux heures dix. Faites décoller le courrier d’Europe à deux heures et quart.).

2.6 Les personnages

Les personnages de VOL DE NUIT 1931 ne sont pas décrits physiquement. Ces personnages illustrent l’humanisme de Saint-Exupéry, car ces personnages représentent des valeurs exaltées ou des modes de vie rejetés. On peut diviser ces personnages en deux catégories : les personnages navigants et les personnages au sol.

2.6.1 Les personnages navigants

Les pilotes : Ils sont quatre, mais seul deux sont nommés : Fabien et Pellerin. Ces pilotes sont tous engagés dans le combat pour la réussite des vols de nuit. Dans Vol de nuit, les pilotes ne sont pas décrits physiquement ; Ils sont tout simplement décrits par rapport au travail qu’ils effectuent. Ainsi les caractères qui sont mis en exergue sont : le courage, la volonté, l’amour du travail, le devoir et le défis de la réussite.

Pellerin : C’est l’un des pilotes qui a finalement atterri au prix d’énormes difficultés. Il a pu atterrir dans des conditions relativement difficiles et il raconte les péripéties de sa traversée. C’est un homme qui incarne les vertus de grandeur et de simplicité : grand parce qu’il place, comme Fabien, du reste, sa mission au-dessus de leur propre intérêt ; simple, parce que rien ne le distingue des autres hommes. Discret, il ne se vante pas en parlant de son métier. (p.34)

Fabien : Il ramène de l‘extrême sud vers Buenos Aires le courrier de Patagonie. Sur le chemin du retour, il éprouve énormément de plaisir, ce qui montre que malgré les risques et les dangers, il est un homme qui exalte la noblesse d’un métier.

Dans les airs, Fabien devait poursuivre sa croisade en direction de San Francisco. Cependant d’imprévisibles orages ont éclaté un peu partout. Par conséquent il lui fallait trouver un itinéraire qui le mettrait hors des zones de danger. Il tentait alors d’avoir des informations qui l’aideraient et se demandait s’il ne devait pas revenir en arrière. La réponse est sèche. « Commodoro, retour impossible. Tempête ». Il passa alors à San Antonio : « Ciel ¾ couvert » et Bahia Blanca : « Orage avant 20mn ». Trelew : « Ouragan 30m sud et rafales de pluie ». Il ne peut plus continuer à « naviguer » éternellement car dans 1 heure 40 minutes il n’aura plus d’essence. C’était dans cette nuit. Pourtant cette mort de Fabien, malgré son cortège de malheurs n’a pas brisé l’élan de Rivière qui, au même instant, a donné un nouveau départ pour l’Europe.

Les radio-navigants : Ils ne sont pas nommés. Ils sont tout juste le lien entre le pilote et la base au sol à travers les TSF.

2.6.2 Les personnages au sol

Riviere : Antoine de Saint-Exupéry nous présente les vols de nuit sur le réseau, les difficultés auxquelles peuvent être confrontés les pilotes et fondamentalement l’occupation du personnel au sol. Tout ce réseau est centralisé par Rivière. Il surveille et veille sans repos (p. 28-58). C’est un conducteur d’hommes et son but principal est d’amener les hommes à se dépasser eux-mêmes. Rivière, précurseur des vols de nuit, met au premier plan la réussite de son entreprise. Il insuffle à ses pilotes les vertus du courage, de l’abnégation et exige d’eux le maximum, voire l’impossible.

C’est le chef du réseau de la compagnie aéropostale pour l’Amérique du Sud. C’est le prototype même du chef. Il a le sens du commandement et de la responsabilité. Il est sévère et intransigeant envers ses agents surtout ses pilotes. Rivière est aussi très humain car partage la douleur et la détresse de Simone l’épouse du pilote Fabien après la disparition de celui-ci. Il a un sens aigu de la solidarité et de la fraternité qui rapprochent les hommes quelques soient leurs origines et leurs différences. En fin, il est le personnage central du roman et le symbole de la rigueur dans le travail. C’est un homme d’action.

Sur le plan physique, on sait tout simplement qu’il a environ 50 ans, de petite taille et a des cheveux gris. Il a aussi une douleur au coté droit. Il s’est fait entourer d’un inspecteur Robineau qui ne connaît rien au monde de l’aviation. On lui demande simplement d’appliquer le règlement. Il lui est inutile de connaître les hommes.

Robineau : C’est un inspecteur qui ne connait rien en son travail et qui fait trop de zèle. Le narrateur nous révèle qu’il déteste l’orgueil, la vanité et préfère l’humilité et la simplicité. Sur le plan professionnel il est chargé de contrôler le travail du personnel et d’établir des rapports sur ses agents. Il est rigoureux et cherche toujours à s’imposer et à se faire respecter. Il admire Rivière, est tendre et chaleureux avec Pellerin qu’il invite même. En fin, c’est un homme qui cherche à partager la joie et le bonheur avec les autres hommes de son entourage.

Leroux : Il a passé 40 années de sa vie dans l’aviation. Leroux est un homme dont le travail est sa raison de vivre. Il joue le rôle de conseiller auprés de son chef Rivière et propose toujours des solutions raisonnées pour résoudre des problèmes dans Vol de Nuit.

Roblet : C’est un vieux ouvrier qui a participé au montage du premier avion en Argentine. Il sert à illustrer la théorie de Rivière à savoir qu’une entreprise d’avion se met en danger si la moindre erreur est tolérée. Avec le personnage de Roblet, St. Exupéry pose le problème de la justice et de l’injustice avec celui de la pitié.2.6.3 Les femmes

Elles sont deux dans VOL DE NUIT 1931 : Simone, l’épouse de Fabien et l’épouse de Pellerin. Toutes les deux femmes sont jeunes et sont au foyer. Il n’ya pas de détails sur le portrait physique des femmes sauf Simone dont on dit qu’elle est trés belle. En plus, toutes les deux sont nouvellement mariées et sont sans enfants.

Au sol, la femme de Fabien, qui connaissait les heures d’arrivée de son mari et qui ne le voyait pas venir, s’inquiétait et décida d’agir elle-même. Elle entre d’abord en contact avec le secrétaire, puis avec Rivière pour connaître les raisons de l’absence anormale de son mari mais n’obtint que de simples réponses courtes qui ne lui donnent pas de satisfaction : « très retardé en effet… vous savez par mauvais temps…etc. ».

La femme représente le bonheur du pilote au foyer.

2.7 Les thèmes

Vol de Nuit est un roman d’action qui regroupe quelques centres d’intérêt comme : la sublimation du moi, les échanges humains et les progrès du monde. Dans ce sens, du début à la fin du roman, beaucoup de thèmes sont abordés parmi lesquels on peut citer : Le courage (dépassement de soi, don de soi), la permanence de l’action, l’héroïsme, la responsabilité, le sens du devoir et du défi, la solidarité (fraternité), le sens de l’humilité, la solitude…

2.8 Le style

:Dans VOL DE NUIT 1931, Saint-Exupéry a employé des phrases brèves, simples et parfois très colorées. Il utilise un style télégraphique et s’appuie sur un registre familier pour faire passer son message. Beaucoup de mots appartiennent au vocabulaire de l’aviation comme TSF, radio, carlingue, gyroscope, manomètre… St. Exupéry se sert aussi de phrases à l’impératif surtout quand Rivière s’adresse à ses agents. Beaucoup de mots appartiennent à l’environnement climatique comme : ciel pur, pleine lune, vent nul, cyclone… La description du cadre ou de l’action est très représentée dans le roman comme la première partie du chapitre I, le ton est quelque fois tragique, triste voire pathétique.

CONCLUSION

En définitive nous pouvons dire que Vol de Nuit est un roman qui magnifie et expérimente chez les personnages des valeurs nouvelles comme le courage, la fraternité, l’honnêteté, la responsabilité, la solidarité, l’héroïsme et la recherche permanente de la grandeur en donnant un sens au devoir. C’est donc un roman attaché à la morale, à la philosophie de l’action. Ainsi cette œuvre est une représentation de la vie faite de joie, et de tristesse, d’échec et de victoires. Saint-Exupéry reste et restera pour la prospérité un des pionniers de l’aviation. En ce sens, Vol de nuit constitue une aventure mais ce n’est pas une aventure gratuite. Les pilotes ont une mission, celle d’ouvrir et d’assurer pour les générations futures les vols de nuit. Les risques qu’ils courent constituent leur participation à l’édifice des temps modernes et leur aventure montre la grandeur de l’homme.


Laisser un commentaire

×